Championnats du monde de ski nautique 2017

Imprimer

Les championnats du monde de ski nautique se déroulent du 3 au 10 septembre au parc interdépartemental des sports de Créteil. Découvrez à cette occasion toutes les facettes de cette discipline qui a marqué de son empreinte le sport français.

Les Championnats du monde de Ski Nautique « Open » est un événement organisé tous les 2 ans sous l’égide de la Fédération Internationale de Ski nautique & de Wakeboard (IWWF).

En 2017, cela sera la 35e édition et la 4e organisée en France.

Cet événement international rassemble sur 8 jours de compétition :

  • 35 nations
  • 200 athlètes (D/H)
  • 3 disciplines : Slalom, Figures et Sauts
  • 9 titres de Champion du monde seront décernés
  • 30 millions de personnes sont estimées pratiquer du ski nautique et/ou du wakeboard, d’après l’IWWF, 3 disciplines sont présentes aux mondiaux : le slalom, les figures, le saut. On vous explique de quoi cela relève.

Le slalom est une épreuve où l’athlète doit skier sur un monoski, à travers l’entrée du parcours (bouées rouges), puis autour de 6 bouées (jaunes) réparties de part et d’autre du chenal du bateau, et enfin sortir entre les deux bouées rouges finales. L’arbitrage vidéo est utilisé pour contrôler le déroulé de la compétition.

La difficulté accroît en paliers chaque fois que ce parcours est complété : au début, le bateau tracte le skieur à 37km/h. Cette vitesse augmente de 3km/h, jusqu’à 55km/h pour les femmes et 58km/h pour les hommes. Quand la vitesse maximale est atteinte, la corde est raccourcie. Voici les échelons :

  • 18,25 m – corde rouge
  • 16 m – orange
  • 14,25 m – jaune
  • 13 m – vert
  • 12 m – bleu
  • 11,25 m – violet
  • 10,75 m – blanc
  • 10,25 m – rose
  • 9,75 m – noir
  • 9,50 m – rouge (n’a jamais été atteint)

La distance entre deux bouées est de 11,5 m. Aux cordes plus courtes, l’athlète doit utiliser son corps pour prolonger la distance qu’il peut atteindre, ce qui peut donner des images impressionnantes. Le score final correspond au nombre de bouées réussies par rapport à la vitesse ou à la longueur de la corde.

Le record du monde est de 2 bouées avec la corde noire (9,75 m) à 58km/h.

L’épreuve des figures utilise un petit ski sans dérives pour la stabilité. Deux passages de 20 secondes chacun sont autorisés. Pendant cette courte période, les skieurs doivent faire autant de figures possibles, cotées selon leur difficulté, avec l’aide d’arbitrage vidéo. Il y’a deux types de passages : corde à la main « main-en-main » et ou « corde au pied » (qui nécessite un palonnier adapté). Le premier utilise la corde et les vagues pour sauter au-dessus du sillage du bateau et réaliser diverses figures. Pour la corde au pied, le pied est inséré dans le harnais de la corde. Après, l’athlète saute hors de l’eau et passe par-dessus la corde par exemple. De toutes les disciplines, c’est celle-ci qui nécessite le plus de temps d’entrainement.

Poursuivons avec le saut, une épreuve riche en adrénaline. Cette discipline est emplie de matériel high-tech : la vitesse est contrôlée par ordinateur et la distance du saut mesurée par un système vidéo.

Les skis sont longs et conçus utilisant de la technologie aéronautique.

L’objectif est simple : faire le saut le plus lointain à partir de la rampe flottante.

La vitesse du bateau est fixée à 54km/h pour les femmes et 57km/h pour les hommes, mais en faisant un mouvement de balancier/pendule, les athlètes peuvent atteindre des vitesses de jusqu’à 100km/h. Tout commence à 180 m de la rampe. A partir de là, les skieurs créent un chemin qui leur permettra d’optimiser le mouvement de pendule et ainsi de maximiser la vitesse à la base du saut. Dans un espace de 0,2 secondes, une propulsion parfaite peut produire une distance formidable. Une erreur, cependant, peut à l’inverse avoir un effet dramatique.
Le record du monde masculin est de 73 mètres tandis que le féminin est de 56,6 mètres.

Enfin, il existe un classement général, le combiné. Les athlètes ayant d’excellents résultats dans les trois épreuves de slalom, figures et saut y sont consacrés.

L’arbitrage : Voici l’ensemble du panel des juges :

  • Chef juge
  • Assistant au chef juge
  • Homologateur
  • Chef calcul
  • 2 assistants calcul
  • 3 juges panam
  • 3 juges E&A
  • 3 juges AA
  • 1 juge réserve
  • Chef pilote
  • 2 – 3 pilotes

Dernière mise à jour le 8 septembre 2017

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Laura Flessel
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact