Courrier de la Ministre des Sports aux Athlètes

Chers sportives, chers sportifs,

Depuis plusieurs semaines, le monde du sport a exprimé ses inquiétudes. J’aimerais donc vous expliquer directement mon projet, ma démarche et le sens de mon action.

Je sais, pour l’avoir moi-même expérimenté durant ma carrière d’athlète de haut niveau, que les sportifs et leurs entraîneurs ont besoin de stabilité pour atteindre l’excellence. Mais je sais aussi que le progrès est le fruit d’une remise en question permanente. C’est votre quotidien dans la recherche de performance, c’est aussi le mien.

Dans 5 ans, la plus belle compétition sportive aura lieu dans notre pays. Je suis certaine que nous partageons toutes et tous la même ambition : faire de ces Jeux Olympiques et Paralympiques d’Eté en 2024, et des grandes échéances qui vous attendent d’ici là, une formidable réussite.

Nos Jeux à la maison, peuvent être une opportunité d’améliorer le modèle sportif français pour être plus performants et renforcer la place du sport dans le quotidien des Français. Depuis des années, vous faites bien les choses. Mais je sais qu’il nous reste une marge de progression collective dans laquelle l’Etat doit assumer pleinement son rôle.

Dans ma position, il serait plus simple de ne rien changer, de vous laisser seuls vous adapter, d’espérer que par de simples ajustements, les « Marseillaise » continuent à retentir. Mais cela ne serait pas conforme à l’ambition que nous portons avec le Président de la République.

Nous voulons construire, avec vous, une évolution du modèle sportif français. Un sport où l’on se considère pour ce qu’on est vraiment, où on se parle plus, où on collabore mieux. Un Etat qui délègue au mouvement sportif des missions de service public avec plus d’exigence et de contrôle, mais avec une conscience accrue de la réalité du sport sur nos territoires.

Je désire par exemple que cette réforme permette de renforcer votre place à vous, sportives et sportifs, et la manière de vous considérer au sein des fédérations. Je veux m’assurer qu’en réponse à votre investissement de chaque instant, tout sera mis en œuvre pour garantir votre épanouissement personnel, votre insertion sociale et professionnelle. Je veux vous accompagner quand vous aurez fini votre carrière ou quand vous la mettrez entre parenthèses car vous aurez des envies d’enfant. Je veux créer un lien de confiance entre vous et votre ministère, un lien solide et durable qui ne se limite pas à des remises de médailles. Je sais que la confiance ne se décrète pas et que les déclarations d’intention ne suffisent pas.

C’est pourquoi j’aimerais vous rassurer sur le sujet des Conseillers Techniques et Sportifs. Leur repositionnement prévu au sein des fédérations est un élément de cette transformation du modèle sportif français. Je suis parfaitement consciente de l’utilité, de la compétence des CTS, de leur rôle essentiel dans les succès tricolores. Je connais la passion avec laquelle ils se dédient à leur métier au quotidien, à vos côtés, mais aussi pour le développement et la promotion de la pratique sportive sur nos territoires.

Je vous l’affirme donc : il n’y aura pas de passage en force. Ce n’est pas ma méthode. Les CTS conserveront leur statut de fonctionnaire et tous les droits qui y sont attachés c’est-à-dire avancement, retraite... Naturellement, leur droit d’option sera respecté de telle sorte qu’ils aient la possibilité de retourner à leur administration d’origine quand ils le souhaitent. Leur rémunération ne sera pas supportée par les fédérations et encore moins par vous, les athlètes, puisque l’Etat compensera intégralement et de manière pérenne l’ensemble de ces charges. Cette compensation sera évidemment maintenue après les départs en retraite des CTS pour permettre aux fédérations de recruter de nouveaux entraîneurs. Pour le futur et vos performances, nous devons avoir un système de recrutement plus souple et réactif. Cependant, l’Etat veillera à leur niveau de qualification, leur formation et au respect des règles d’éthique et de déontologie au sein des fédérations. Nous voulons simplement clarifier le management de ces cadres. La chaîne des responsabilités doit être plus solide, plus efficace.

Les CTS exercent actuellement et depuis des années leur mission auprès des fédérations, pour le compte de l’Etat. Pourtant il nous reste de véritables enjeux à relever pour le sport dans notre pays. Et nous y arriverons, ensemble !

Trop de Français restent éloignés de la pratique sportive, le dopage est loin d’avoir disparu, des problèmes d’éthique subsistent et il y a bien longtemps qu’on ne s’est pas soucié du statut et de l’évolution de la carrière de l’entraîneur. En matière de haute performance, je veux placer l’athlète et l’entraineur au cœur de tous nos dispositifs. Je consacre toute mon énergie à développer la place du sport à l’école, à promouvoir l’activité physique dans le parcours de soin, et à affirmer le rôle de nos associations pour lutter contre la sédentarité ou encore permettre une meilleure insertion sociale des publics fragiles. Ces missions sont sans doute un peu éloignées de vos préoccupations quotidiennes mais sont attendues des Français. Si je suis votre première supportrice, mon rôle est aussi de faire en sorte que le sport soit mieux considéré dans notre société. Et je sais que vous y tenez.

Pour répondre à cet objectif ambitieux, je compte mobiliser, à mes côtés, tous les acteurs. La nouvelle Agence nationale du Sport, véritable outil de concertation et de coordination des politiques publiques du sport a été officiellement créée le 24 avril dernier avec pour mission d’écouter, accompagner, évaluer les projets de vos fédérations, en terme de développement et de haute performance. En intégrant le monde économique et les collectivités à la discussion autour du sport, nous avons comme objectif d’augmenter et mutualiser les ressources pour vos projets de performance ainsi que les projets de développement de vos fédérations. La naissance de cette Agence nationale du Sport, de votre agence, constitue un véritable progrès et surtout pas un désengagement de l’Etat ! Notre ministère va investir davantage pour vous et vos entraîneurs.

Les équipes de notre Ministère, les femmes et les hommes qui travaillent dans notre administration partout sur le territoire, les ressources humaines de nos fédérations, les bénévoles et les salariés de nos associations, nous sommes aujourd’hui tous dans le même bateau et devons avancer dans la même direction ! Je suis toutefois consciente que le lien de confiance entre les athlètes, l’encadrement et les fédérations doit être renforcé. C’est la condition de réussite de ce projet. Les DTN ont un rôle déterminant à jouer dans la fluidité de cette relation. Ils resteront les garants d’un environnement professionnel harmonieux. J’y serai particulièrement attentive au moment des échanges sur la mise en œuvre des étapes à venir.

Je fais confiance aux élus, aux présidents de fédérations, à vous toutes et tous, pour saisir cette opportunité d’évoluer ensemble. Dans le cadre de la mission de service public qui leur est confiée, les élus et les bénévoles qui s’engagent pour le mouvement sportif doivent le faire à votre service et celui de tous les pratiquants. Nous serons attentifs à leur action et je milite d’ailleurs pour plus de démocratie, de professionnalisation et de renouvellement au sein de des instances dirigeantes. Je serai là pour accompagner cette transformation qui doit permettre de valoriser les formidables ressources humaines du sport français. Au-delà des postures individuelles, le sport mérite notre engagement collectif. Je ne doute pas que nous trouverons l’élan nécessaire pour franchir les obstacles sur le chemin d’un modèle sportif moderne et performant.

Je reste à votre écoute,

Roxana MARACINEANU

> Télécharger la lettre de la Ministre

Dernière mise à jour le 14 mai 2019

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact