Création du Conseil National du Sport (CNS)

8 avril 2013

Lieu d’échanges et de concer­ta­tion, où cha­cun des acteurs pourra pré­sen­ter les actions qu’il mène ou les pro­jets qu’il entend déve­lop­per et où il sera pos­si­ble de créer des syner­gies autour d’objec­tifs par­ta­gés, le Conseil National du Sport (CNS) a été offi­ciel­le­ment créé le 6 avril par décret.

Il sera consulté sur les principaux projets de textes législatifs ou réglementaires dans le champ des activités sportives. Dès sa mise en place, il constituera le creuset de la concertation sur le projet de loi d’orientation sur le sport, qui sera présenté par Valérie Fourneyron en Conseil des ministres à la fin de cette année. Le CNS déterminera également chaque année un thème qui donnera lieu à la constitution d’un groupe de travail et à la production d’un rapport d’évaluation. À cette fin, le ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative fournira au groupe de travail l’appui et l’expertise de ses services.

Pour répondre aux besoins et aux enjeux actuels de la gouvernance du sport, le CNS réunira l’ensemble des parties-prenantes de ce secteur et permettra une meilleure coordination entre ces différents acteurs :

  • ministère en charge des Sports, et autres ministères concernés par les thématiques sportives ;
  • les différents niveaux de collectivités territoriales ;
  • toutes les composantes du mouvement sportif ;
  • les représentants des entreprises et des acteurs sociaux de la branche ;
  • les autres institutions concernées : Parlement, autorités administratives indépendantes (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, Agence Française de Lutte contre le Dopage, Agence de Régulation des Jeux en Ligne), Académie de médecine…

Un équilibre a été recherché entre la représentation des nombreux intérêts en présence et un effectif suffisamment resserré pour permettre une véritable collégialité dans les travaux, même en formation plénière. Contrairement à la conférence nationale du sport, la présidence du conseil national du sport sera confiée à une personnalité qualifiée indépendante reconnue pour sa compétence et son expérience dans le domaine de la politique du sport.

Dans un souci de simplification administrative prolongeant les orientations gouvernementales rappelées à l’occasion du deuxième comité interministériel de modernisation de l’action publique (CIMAP), la création du CNS s’accompagne de la suppression ou de la réorganisation de cinq commissions actuelles :

  • Il transforme la « commission nationale du sport de haut niveau » en commission restreinte du conseil national du sport, avec une clarification des rôles entre le mouvement sportif et le ministère, répondant ainsi à une préconisation de la Cour des Comptes dans son rapport intitulé « Sport pour tous et sport de haut niveau » de janvier 2013
  • La « commission d’examen des projets de règlements fédéraux relatifs aux équipements sportifs » (CERFRES), chargée d’émettre un avis circonstancié sur les normes édictées par les fédérations, devient également une commission restreinte du CNS. Sa présidence en sera confiée à un élu. A la demande de celui-ci ou d’un tiers de ses membres, dans un souci de simplification et de lutte contre l’inflation normative, la CERFRES pourra saisir la Commission consultative d’évaluation des normes (CCEN) chaque fois qu’un projet conduira à un impact financier notable sur les collectivités.
  • Les attributions du « comité de lutte contre les discriminations dans le sport » et du « comité du supportérisme » seront reprises par une commission « éthique et valeurs du sport » au sein du CNS. Celle-ci sera chargée d’autres questions générales : féminisation du sport, lutte contre les violences de toutes natures, dopage, matchs truqués, relation entre l’argent et le sport…
  • Le CNS supprime la « conférence nationale du sport ».

Le CNS comprendra également en son sein une commission restreinte « égalité des territoires » qui aura pour objet d’analyser les inégalités territoriales en matière d’équipements sportifs et de pratique sportive et de proposer des solutions.

La parité hommes-femmes sera respectée dans la désignation des membres du collège du CNS. Cette disposition vaudra aussi bien pour les suppléants que pour les membres titulaires.

Le Conseil National du Sport, dans sa composition définitive, sera installé au mois de mai 2013.

Photo H. HAMON (MSJEPVA)

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact