De nouvelles mesures pour le sport de haute performance français

Imprimer

16 décembre 2016

Après plus de deux mois de concertation, le secrétaire d’État aux Sports, Thierry Braillard, a présenté, vendredi 16 décembre, à l’INSEP, les conclusions des « États généraux du sport de haut niveau ».

La salle 1900 de l’INSEP a pourtant l’habitude d’accueillir régulièrement du beau monde. Mais ce vendredi 16 décembre, le « plateau » était d’exception. L’ensemble des forces vives du sport français étaient rassemblées pour écouter les conclusions des états généraux du sport de haut niveau. Dans la continuité des Jeux de Rio, qui ont pour la France été un succès tant par le bilan des médailles que par la taille des délégations olympiques et paralympiques, le secrétaire d’État aux Sports, Thierry Braillard, avait souhaité engager le mouvement sportif dans une réflexion collective pour se projeter vers l’avenir et préparer la génération 2024.

Après plus de deux mois de travail, près de 100 ateliers et table-rondes, 2000 acteurs du haut niveau interrogés dans toutes les Régions de France, y compris en Outre-mer, sur six thèmes majeurs, cette large concertation nationale afin de réfléchir à la place du sport de haut niveau dans le sport français de demain a abouti à 10 mesures que le secrétaire d’État a présenté, vendredi.

Les 10 mesures :

• Créer une délégation ministérielle chargée de l’expertise du sport de haut niveau et de la haute performance.

• Consacrer un million d’euros du plan « héritage 2024 » à la mise en place d’un plan dédié à l’optimisation de la performance paralympique et créer une cellule de la performance paralympique à l’INSEP.

• Développer l’expertise scientifique et technologique au service de la haute performance en créant au sein de l’INSEP et du réseau Grand INSEP, un Living Lab du sport de haut niveau, et en nommant des référents innovation / Haute performance au sein des fédérations.

• Renforcer l’expertise de l’encadrement par la création d’une école des cadres sportifs et d’un cadre de gestion des DTN.

• Engager un million d’euro du plan « héritage 2024 » en faveur de l’accompagnement des plans de détection fédéraux auprès de publics spécifiques (femmes, population non licenciée, personnes en situation de handicap, milieux scolaires).

• Organiser le réseau des référents chargés du suivi socioprofessionnel en installant un guichet unique dans chaque établissement du Grand INSEP.

• Favoriser la prise en compte des compétences transversales des sportifs de haut niveau au sein du dispositif de Validation des acquis de l’expérience en créant un livret référentiel de compétences.

• Dans la continuité de la loi du 27 novembre 2015 et du Pacte de performance, encourager les entreprises à parrainer des sportifs de haut niveau en créant un fonds de dotation en faveur de l’accompagnement de la haute performance.

• Engager un travail commun avec les acteurs de l’enseignement supérieur afin de poursuivre l’adaptation du cadre d’étude des sportifs de haut niveau étudiants.

• Signer un protocole d’accord national permettant la complémentarité des moyens de l’Etat et des collectivités territoriales dans la mise en oeuvre des Projets de performance fédéraux et adapter la gouvernance régionale du sport de haut niveau.

« Ces mesures très concrètes seront mises en œuvre dès le début de l’année 2017, a expliqué le secrétaire d’État après les interventions des différents animateurs des groupes de travail et le témoignage du jeune nageur handisport, Théo Curin. Il était important de repenser l’organisation du sport de haute performance en France dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 pour transformer l’argent en or. Et je souhaitais également y inclure une dimension sociétale, humaine. C’était un projet ambitieux mais nous avons réussi à le concrétiser et je suis particulièrement heureux de cette victoire pour le sport français. »


Conclusions des Etats généraux du sport de haut... par ministeredessports

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact