Vers la première coopération franco-colombienne dans le sport

16 décembre 2013

Valérie Fourneyron s’est rendue en Colombie du samedi 14 au lundi 16 décembre lors d’un déplacement dédié à la coopération franco-colombienne pour le développement d’échanges sportifs.

C’était la première fois qu’une ministre des Sports française se rendait en Colombie. Valérie Fourneyron a effectué un déplacement à Medellin et Bogota pour jeter les bases de la toute première coopération franco-colombienne formelle dans le domaine des échanges sportifs.

Cette coopération connait déjà des prémisses sur le terrain. En 2011, le ministre des Relations extérieures de Colombie a mis en place un plan de prévention du recrutement des enfants par des groupes armés illégaux (guérillas, paramilitaires, narcotrafiquants), notamment dans les communes transfrontalières les plus socialement vulnérables et scolairement défavorisées. Ce plan, baptisé PIP20+, reçoit depuis ses débuts le soutien actif du gouvernement français.

A Apartado, commune particulièrement déshéritée du sud de al Colombie, ou à Castilla, quartier défavorisé de Medellin, la France, soutenue par l’association d’anciens internationaux tricolores « Rugby French Flair », a ainsi aidé au développement du rugby visant à atténuer les conséquences de la violence et du terrorisme, à encourager la scolarisation des enfants, et à leur proposer des programmes d’animation et de loisirs sportifs. Plus 300 enfants issus des quartiers défavorisés sont désormais pris en charge par le programme.

Valérie FOURNEYRON est allée à leur rencontre et ils lui ont fait part de cette expérience qui a changé leur vie. Le rugby leur a permis de côtoyer des joueurs de renommée internationale et de partager, le temps de ces échanges, les valeurs humaines, d’engagement et de plaisir liées à ce sport. Les jeunes ont acquis confiance en eux. Un programme d’échanges a permis à des responsables de la fédération colombienne, des entraîneurs et des joueurs de venir à Paris, de visiter les centres d’entrainement de Massy et Marcoussis, de rencontrer des organisations sportives scolaires (UNSS, USEP) ; d’assister à la finale à la Coupe de France en juin 2012... Et aujourd’hui, 3 jeunes formés à Apartado ont aujourd’hui intégré la sélection nationale colombienne !

Face à ces résultats édifiants, la ministre a expliqué : « Le sport joue un rôle fondamental dans le programme PIP+20 : par le sport, on peut transmettre des valeurs fortes aux jeunes d’estime personnelle, de respect, d’esprit d’équipe ; leur apprendre la cohésion ; créer les conditions de la réconciliation entre communautés ; les ramener vers la scolarité pour ceux qui étaient déscolarisés ; leur offrir tout simplement un cadre structuré qui va les préserver des mauvaises influences. "Avec cette approche, on est vraiment au cœur de ce que le sport peut faire pour la paix et le progrès social. Je souhaite que l’on poursuive la coopération entre la France et la Colombie dans ce domaine et qu’on la renforce. »

"Un projet d’accord-cadre de coopération franco-colombienne devrait aboutir d’ici l’an prochain avec le développement d’"échanges sportifs", dans le domaine de la formation des entraîneurs et des éducateurs afin de former de jeunes leaders, dans leurs communautés, grâce au sport", a poursuivi Valérie Fourneyron. "La diplomatie sportive est très importante et je veux la développer, particulièrement en Colombie. Le sport est un formidable outil d’influence et de rayonnement. Il est porteur d’un humanisme et je suis fière que la France puisse avoir une action forte et solidaire à l’international dans ce champ" a t-elle complété

Un entretien avec Andres Botero Phillipsbourne, président de Coldeportes, l’ agence colombienne du sport, a permis d’aller encore plus loin et de réaffirmer la volonté forte des deux pays de renforcer les relations bilatérales qui unissent la France et la Colombie dans le sport. La ministre a notamment évoqué différents champs de coopération possible avec Andres BOTERO, sur le sport-éducation, mais aussi sur le haut-niveau, particulièrement dans l’athlétisme, l’aviron, le judo, la natation, l’escrime. "Notre but est qu’il y ait plus d’enfants qui soient scolarisés grâce au sport et qui aient des perspectives d’avenir, plus de confiance en eux", a poursuivi la ministre. En 2014, est prévu le tout 1er accord cadre portant sur l’échange d’expertise et le développement de la performance de haut-niveau entre nos deux pays. "La Colombie est en train de vivre sa « révolution sportive » : la France sera fière d’être à ses côtés dans cette étape importante" s’est exprimée la ministre Valérie Fourneyron.

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact