Jeux Olympiques de Londres : premiers éléments de bilan et perspectives

Imprimer

Valérie FOURNEYRON, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative, adresse ses plus sincères et vives félicitations à l’ensemble des équipes françaises qui ont porté haut les couleurs tricolores au cours des Jeux d’Eté de la XXXème Olympiade, qui s’achèvent ce soir à Londres.

Comme à Pékin en 2008, les « Experts » du handball français ont apporté la dernière médaille d’or à la délégation française ce dimanche 12 août 2012, dans une Basketball Arena entièrement acquise à leur cause !

Avec onze titres obtenus contre sept à Pékin, et 34 médailles au total (11 en argent et 12 en bronze), la France occupe la 7ème place au tableau des médailles, une progression de 3 places par rapport à l’édition 2008. Elle conforte ainsi sa position dans le TOP 10 des nations olympiques, position qu’elle n’a pas quittée depuis les Jeux de Séoul en 1988.

En-dehors du décompte brut des médailles, les motifs de satisfaction sont nombreux pour la délégation française.

Le drapeau tricolore a flotté sur de nombreux sites olympiques, avec 14 disciplines médaillées - Tir, Judo, Canoë-Kayak, Natation, Aviron, Athlétisme, Tennis, Cyclisme, Voile, Gymnastique, Lutte, Taekwondo, Basket-ball, Handball - sur les 24 engagées. Ce résultat valide la stratégie de la France d’investir dans le haut-niveau dans toutes les disciplines et de ne pas concentrer ses moyens sur quelques sports au détriment des autres. Elle figure ainsi parmi les rares nations s’illustrant dans un aussi large panel de disciplines.

Le sport féminin français a affiché à Londres ses plus beaux atouts, avec 15 médailles pour les Bleues (soit près de la moitié des médailles tricolores) et pas moins de 4 titres sur 11, grâce aux sacres olympiques de Camille MUFFAT, Lucie DECOSSE, Emilie FER et Julie BRESSET. Sur les 41 médailles remportées à Pékin, seules 5 avaient été le fait des sportives. Les résultats féminins constituent une excellente nouvelle et permettront de dynamiser la pratique du sport féminin dans notre pays.

Forts de leur sens du collectif, de leur solidarité et de leur état d’esprit tout au long de la quinzaine, les Bleus ont été les meilleurs ambassadeurs du message lancé à la jeunesse par les Jeux de Londres « Inspire a Generation ». Ils ont porté le maillot de l’équipe nationale avec fierté et humilité, et ont été de formidables exemples pour notre jeunesse.

Autre motif de satisfaction : une nouvelle génération de champions a confirmé son talent. Sur les 34 médailles françaises, 16 ont récompensé des athlètes dont c’était la première participation aux Jeux Olympiques.

Les performances sportives des athlètes ont enfin mis en lumière l’excellence du travail accompli par l’encadrement et les agents de l’Etat. La ministre tient donc à associer à ses félicitations l’ensemble des cadres techniques et les équipes médicales qui œuvrent dans les fédérations, au sein de l’INSEP (Institut National su Sport, de l’Expertise et de la Performance) et dans le réseau des CREPS (Centres de Ressources, d’Expertise et de Performance Sportives) pour construire les parcours de haut-niveau des sportifs élite français.

Une organisation des Jeux exemplaire

Les Jeux d’été 2012 ont été une réussite pour la ville de Londres sur le plan organisationnel. Le sentiment de sérénité qui a plané sur la capitale anglaise a été remarquable. A ce titre, la ministre salue le travail exemplaire accompli par le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques de Londres 2012 (LOCOG) et par son Président Sebastian COE.

Les performances sportives et les émotions ont été au rendez-vous du 27 juillet au 12 août mais plus encore, le succès populaire - 8 millions de billets vendus - ne s’est jamais démenti tout au long de la quinzaine. 80 000 spectateurs ont ainsi investi les tribunes du stade olympique pour assister aux épreuves d’athlétisme, y compris dès les séries du matin. 61 482 personnes avaient fait le déplacement pour la demi-finale des Bleues contre le Japon, record d’affluence pour un match de football féminin. Pas moins de 40 000 spectateurs ont assisté aux épreuves de VTT à Castle Lane. Et 6000 personnes ont enflammé chacune des épreuves se déroulant au Vélodrome.

Les Britanniques se sont passionnés pour leurs Jeux et ont manifesté leur patriotisme et leur enthousiasme dans le respect des valeurs de l’Olympisme et de leurs visiteurs, qu’ils soient membres de la famille olympique ou simples spectateurs.

La ministre tient particulièrement à rendre hommage à la bonne humeur communicative de l’ensemble des 70 000 bénévoles, venus de 70 pays, qui ont très largement contribué à la réussite de cette édition londonienne et ont été d’excellents ambassadeurs de l’esprit humaniste universel des Jeux.

Prospectives et perspectives

Alors que la France s’apprête à acclamer ses 164 athlètes sélectionnés pour les Jeux Paralympiques (du 29 août au 9 septembre), les regards se tournent vers Sotchi 2014 et Rio 2016, et les futures olympiades.

Les performances enregistrées par les athlètes tricolores en Angleterre ouvrent de nouvelles perspectives pour le sport français.

Un nécessaire travail d’analyse et de réflexion sera entrepris ces prochaines semaines avec l’ensemble des acteurs du mouvement sportif, afin de tirer les leçons des réussites comme des échecs, et de capitaliser sur les expériences de cette quinzaine olympique. En concertation avec la direction des sports, le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français), les fédérations nationales, l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance), le réseau des CREPS (Centres de Ressources, d’Expertise et de Performance Sportives) et les collectivités locales, le réseau du sport français poursuivra son travail de mutualisation de ses ressources, au service du projet de performance et de vie des sportif(ve)s de haut niveau pour « construire » les futurs podiums olympiques.

Les conventions d’objectifs pluriannuelles de la prochaine olympiade se baseront sur la fixation d’objectifs partagés, situés au croisement des priorités ministérielles et du projet de chaque fédération. Un dialogue sera mené avec elles afin d’identifier les indicateurs permettant de mesurer l’efficacité de leur politique sportive et de les accompagner dans la conduite de leur feuille de route.

La construction de l’avenir des sportifs de haut niveau et la question de leur reconversion sera également au cœur des préoccupations du gouvernement, qui souhaite renforcer le statut des sportifs de haut niveau en élargissant leurs droits sociaux, ainsi que leurs droits en matière de formation et d’insertion professionnelle.

Dernière mise à jour le 12 août 2012

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact