L’EURO 2016, UNE RÉUSSITE À TOUS LES NIVEAUX

Imprimer

16 janvier 2017

Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et Thierry Braillard, secrétaire d’État aux Sports, ont assisté, ce mardi 10 janvier, à la restitution de l’étude sur l’impact économique de l’EURO 2016 de football organisé en France.

Au coup de sifflet final de la compétition, le 10 juillet dernier, les motifs de satisfaction étaient déjà nombreux : une équipe de France vice-championne d’Europe, du beau jeu, un succès populaire indéniable avec 2,5 millions de spectateurs dans les stades et plus de 4 millions de supporters réunis dans les fan-zones, une sécurité optimale… L’EURO 2016 de football était déjà une réussite incontestable et la France avait prouvé une nouvelle fois son savoir-faire exceptionnel en matière d’accueil de grands événements sportifs.

L’étude sur l’impact économique de l’EURO, qui a été révélée ce mardi 10 janvier, en présence de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Thierry Braillard, secrétaire d’État aux Sports, et Jacques Lambert, le président du comité d’organisation, a apporté un nouvel éclairage qui confirme que l’ensemble des objectifs que s’était fixés le Gouvernement ont été remplis.

Alors que s’ouvre ce mercredi 11 juillet le championnat du monde de handball, cette étude, supervisée par l’observatoire de l’économie du sport, souligne la qualité de la politique mise en place depuis 2012 pour accroître la part de marché de la France sur la scène sportive internationale. L’EURO 2016 de football a ainsi généré 1,2 milliard d’euros de retombées économiques en France, dont 625,8 M€ pour le secteur du tourisme et 596 M€ pour le volet organisation.

La compétition, organisée du 10 juin au 10 juillet, a également permis de stimuler plusieurs secteurs d’activité dans le pays (hôtellerie, restauration, ventes de téléviseurs et d’articles de sport, etc), mais a surtout constitué un levier fort pour l’emploi, notamment pour les personnes les plus éloignées de l’emploi. Au total, environ 200 000 personnes ont été impliquées dans la préparation de la compétition. 20 000 emplois ont été créés grâce à la modernisation des stades, en amont de la compétition. Pour l’événement, 13 500 offres d’emplois ont été exprimées, dont la moitié dans le champ de la sécurité privée. En outre, 3 400 formations d’agents de sécurité privée ont été financées et engagées. L’étude confirme ainsi que l’EURO a généré un volume d’activité supplémentaire net de 117.150 mois travaillés soit un total de 9.762 emplois équivalent temps plein sur l’année 2016.

L’impact fiscal de l’événement est également important puisqu’il a permis de dégager 70 millions d’euros de TVA supplémentaire, 2,2 millions de taxes d’aéroport et 1,7 million de taxes de séjour.

« Le pays s’est approprié l’EURO 2016 et a bénéficié de l’impact de l’événement avant, pendant et après cette grande fête populaire  », a reconnu Thierry Braillard. « Économiquement, l’EURO a bénéficié à la France et ce n’est pas le fruit du hasard, a souligné pour sa part Patrick Kanner. Notre pays s’est mobilisé et la capacité de recevoir les grands événements sportifs est non seulement une belle vitrine mais aussi une vraie force pour la France. Il était important d’avoir des éléments objectifs pour convaincre nos concitoyens. »

L’héritage que la France retirera de l’organisation de l’EURO s’appréciera dans la durée. La création de la filière de l’économie du sport ainsi que celle de l’observatoire de l’économie du sport sont les premières illustrations de cette volonté de capitaliser sur l’organisation de l’EURO dans une logique transversale. «  La mise en place de l’observatoire du sport nous donne aujourd’hui un outil pérenne pour atteindre l’excellence dans l’analyse des grands événements sportifs », a indiqué Patrick Kanner.

VIDÉO DE LA RESTITUTION SUR L’IMPACT ÉCONOMIQUE DE L’EURO 2016


Euro 2016 : Restitution à Patrick Kanner...

Télécharger l’étude et la plaquette sur l’impact des retombées économiques de l’Euro 2016

Télécharger le communiqué de presse

Photos : H.Hamon, MVJS

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Laura Flessel
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact