La France s’engage pour l’intégrité du sport

Imprimer

3 octobre 2014

Au nom du gouvernement français, le secrétaire d’État aux Sports, Thierry Braillard, s’est rendu, jeudi 2 octobre à Strasbourg pour signer la Convention sur la manipulation de compétitions sportives du Conseil de l’Europe.

La France a toujours été à la pointe de la lutte contre les manipulations des compétitions sportives. Et c’est donc tout naturellement que le gouvernement français a souhaité faire partie des signataires initiaux de la Convention sur la manipulation de compétitions sportives du Conseil de l’Europe. Le secrétaire d’État aux Sports, Thierry Braillard, était dans ce cadre à Strasbourg, jeudi, pour apposer sa signature sur ce traité qui constitue une avancée majeure pour l’intégrité, l’éthique et la transparence dans le sport. La France, qui a joué un rôle clef dans son élaboration, rejoint ainsi l’Allemagne, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Bulgarie, le Danemark, la Finlande, la Géorgie, la Grèce, la Lituanie, le Monténégro, la Norvège, les Pays-Bas, la Fédération de Russie, la Serbie et la Suisse parmi les parties à la convention qui s’engagent à coopérer en vue de détecter, prévenir et sanctionner les manipulations sportives.

Cette convention a un double objectif ; d’une part, faciliter la coordination nationale et la coopération internationale face aux menaces de la manipulation de compétitions sportives, et d’autre part, définir un ensemble de normes et de mesures au plan international afin de prévenir et de combattre les manipulations de compétitions sportives.

"Cette convention donnera encore plus de force à ce que déjà nous avons fait depuis plusieurs années en France", a déclaré Thierry Braillard. Elle contribuera notamment à lutter contre les réseaux de corrupteurs transnationaux qui menacent partout dans le monde aussi bien les compétitions à faibles enjeux sportifs et économiques que les compétitions d’envergure internationale. "La France a toujours été en avance dans ce domaine et doit rester un leader en matière de lutte contre la violence, la discrimination et le racisme, a poursuivi le secrétaire d’État. L’objectif est de sensibiliser les jeunes mais aussi les joueurs professionnels et ainsi éviter toute forme de manipulation sportive. Mais il est aussi important que l’exemple français se propage désormais dans d’autres pays."

Par ailleurs, la France accueillera le Comité exécutif et le Conseil de fondation de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) en novembre 2014, nouveaux témoignages de l’engagement de la France en faveur de l’éthique sportive.

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact