Signature d’une convention-cadre Emplois d’Avenir avec la Fédération française de tennis

3 juin 2013

Après le foot­ball, l’équitation ou encore le hand­ball, c’était lundi 3 juin au tour du ten­nis de s’enga­ger en faveur de l’emploi des jeu­nes : Valérie Fourneyron, minis­tre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education popu­laire et de la Vie asso­cia­tive et Jean Gachassin, Président de la Fédération Française de Tennis ont signé une conven­tion-cadre por­tant créa­tion de 500 Emplois d’Avenir d’ici 2014.

Ces emplois signés s’ins­cri­vent dans le cadre de la conven­tion établie entre le minis­tère et le Comité National Olympique et Sportif Français en février der­nier. « Je sais que le mou­ve­ment spor­tif se mobi­lise dans sa diver­sité et qu’il prend toute sa place dans cette lutte achar­née enga­gée par le gou­ver­ne­ment pour inver­ser la courbe du chô­mage. Le CNOSF s’est engagé très vite dans les emplois d’ave­nir, en signant en octo­bre 2012 un accord d’enga­ge­ment visant à recru­ter 3 500 emplois d’ave­nir, un inves­tis­se­ment au ser­vice d’une poli­ti­que de déve­lop­pe­ment du sport  », a expli­qué la minis­tre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education popu­laire et de la Vie asso­cia­tive Valérie Fourneyron.

La Fédération Française de Tennis compte plus de 1 120 000 licen­ciés, évoluant dans plus de 8 000 clubs. Au regard des besoins iden­ti­fiés au sein de ces clubs, la Fédération et ses mem­bres s’enga­gent par le biais de cette signa­ture à favo­ri­ser le recru­te­ment de jeu­nes en emploi d’ave­nir, notam­ment pen­dant les temps péri et extra­s­co­lai­res, sur des acti­vi­tés :

  • d’accueil et de secrétariat de club (diverses tâches administratives, comptabilité…)
  • d’entretien et de maintenance des installations sportives, notamment des courts de tennis
  • d’animation et de développement d’activités sportives

Au sein de ces acti­vi­tés, les emplois-types pro­po­sés aux jeu­nes béné­fi­ciai­res des emplois d’ave­nir sont les sui­vants :

  • agent d’accueil / secrétaire administratif
  • agent d’entretien ou de maintenance
  • agent d’animation / développement comprenant éventuellement une activité d’assistant moniteur de tennis (initiation des jeunes de moins de 18 ans sous forme collective).

Consciente de l’impor­tance que revêt la pra­ti­que spor­tive, notam­ment celle du ten­nis, pour l’épanouissement per­son­nel et l’inser­tion sociale des jeu­nes de manière géné­rale, la Fédération est convain­cue que le sport peut également être un moyen de favo­ri­ser leur inser­tion pro­fes­sion­nelle, à com­men­cer pour les jeu­nes ren­contrant des dif­fi­cultés par­ti­cu­liè­res d’accès à l’emploi.

Valérie FOURNEYRON a féli­cité la FFT et a salué son dyna­misme et son impli­ca­tion dans le com­bat engagé par le gou­ver­ne­ment pour inver­ser la courbe du chô­mage : «  La FFT contri­bue ainsi acti­ve­ment à démon­trer que le sport est aussi un sec­teur économique por­teur, avec un poten­tiel d’emplois impor­tants sur lequel nous devons inves­tir. »

Elle a par ailleurs salué l’enga­ge­ment exem­plaire du mou­ve­ment spor­tif et des acteurs du sec­teur du sport.

En juin, 25 000 jeu­nes peu ou pas qua­li­fiés ont été recru­tés en emploi d’ave­nir. Le rythme de ces recru­te­ments s’accé­lé­rera signi­fi­ca­ti­ve­ment à la ren­trée compte tenu des enga­ge­ments pris par les col­lec­ti­vi­tés et les asso­cia­tions. Le champ des sec­teurs d’acti­vité dans les­quels les entre­pri­ses pri­vées sont habi­li­tées à recru­ter, fixé région par région, sera élargi.

Lire le communiqué de presse

QUI LES CLUBS PEUVENT-ILS EMPLOYER ?

  • Un jeune de 16 à 25 ans (ou jusqu’à 30 ans s’il est reconnu travailleur handicapé) ;
  • Sans diplôme ou de niveau CAP/BEP en recherche d’emploi.

QUEL EST LE RÔLE DES CLUBS ?

  • Offrir à un jeune l’opportunité d’accéder à un premier emploi ;
  • Lui donner les moyens de se former ;
  • L’accompagner avec un tuteur.

QUELS AVANTAGES POUR LES CLUBS ?

  • Embaucher un jeune motivé ;
  • Une aide de l’État pour 3 ans à hauteur de 75 % de la rémunération brute mensuelle au niveau du Smic. Soit un coût annuel pour le club d’environ 7 000 euros (charges patronales comprises).

Plus d’informations sur les Emplois d’avenir

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact