Visite du département des analyses de l’Agence française de lutte contre le dopage

Imprimer

7 novembre 2014

A une semaine de la réunion du comité exécutif et du conseil de fondation de l’Agence Mondiale Antidopage qui se déroulera à l’Assemblée Nationale les 15 et 16 novembre, Patrick Kanner a visité, vendredi 6 novembre, le département des analyses de l’Agence française de lutte contre le dopage

Le département des analyses de l’AFLD est l’un des 32 laboratoires de contrôle antidopage accrédités dans le monde par l’Agence Mondiale Antidopage (AMA). Le seul accrédité en France. Installée dans le parc du CREPS Ile de France à Châtenay-Malabry, cette structure publique qui emploie une quarantaine de personnes est en mesure de détecter, identifier et, lorsque cela est nécessaire, quantifier les substances interdites dans le sport figurant sur la liste publiée chaque année par décret, issue de la liste établie par l’AMA. Cette liste s’enrichissant au fil des années, le laboratoire se doit de développer les méthodes d’analyse en conséquence.

La visite du département ce vendredi a été l’occasion pour le ministre d’appréhender très concrètement le travail d’analyse effectué en son sein, et reconnu internationalement. Accueilli par Bruno Genevois, Président de l’Agence française de lutte contre le dopage, et Françoise Lasne, Directrice du département des analyses, Patrick Kanner a notamment pu assister à la présentation des modalités de réception des échantillons biologiques au département des analyses et découvrir les activités « chimie » et « biologie » du laboratoire. Les dernières innovations, notamment en matière de suivi du passeport biologique des sportifs et de détection de l’EPO, lui ont également été présentées.

« Au lendemain de ma nomination, je me suis rendu à l’INSEP, lieu d’excellence pour la préparation des sportifs de haut niveau tricolores et il était important pour moi aujourd’hui de visiter un autre pôle d’excellence tout aussi important pour le sport français, a expliqué le ministre. Nous sommes au côté de ce laboratoire pour lui permettre de progresser, de continuer à se développer avec l’ambition de rester à la pointe de la lutte contre ce fléau mondial que représente le dopage. »

La France a fait de la lutte contre le dopage une priorité depuis des années et se montre exemplaire en la matière. L’adoption récente, à l’unanimité, du projet de loi de transposition du code mondial antidopage, en première lecture au Sénat, démontre toute la détermination des pouvoirs publics. L’engagement de la France en faveur de l’éthique sportive a également été réaffirmée en septembre dernier par la nomination de Valérie Fourneyron à la tête du comité santé, médical et recherche de l’Agence Mondiale Antidopage pour les deux prochaines années. Et l’accueil la semaine prochaine de la réunion du comité exécutif et du conseil de fondation de l’Agence Mondiale Antidopage. à Paris (15-16 novembre) en est une nouvelle démonstration.

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact