Journées Nationales de l’Arbitrage

10 octobre 2019

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a participé ce mardi 8 octobre au lancement de la 18e édition des Journées Nationales de l’Arbitrage qui se déroulera jusqu’au 21 octobre sur l’ensemble du territoire.

Cette année, les Journées nationales de l’arbitrage valorisent la place de « l’autorité positive » dans notre société et sur les terrains de sport. Celle-ci est établie en droit et guidée par la volonté de servir l’intérêt du jeu, d’en assurer la continuité et de protéger chaque joueur individuellement. Les arbitres, de l’élite comme amateurs, seront à l’honneur avec de multiples initiatives relayées sur les terrains de football, mais aussi de rugby, de basket-ball ou de handball. Les objectifs de cette manifestation sont de parler de l’arbitrage, de sensibiliser tous les autres acteurs du jeu et le grand public à son importance, d’aborder le thème du respect, mais aussi de susciter des vocations.

Avec l’objectif de sensibiliser les acteurs du sport à l’autorité positive exercée par les Arbitres, les Journées de l’arbitrage invitent les 26 000 clubs amateurs de foot, rugby, hand et basket à participer à l’opération « Débat citoyen autour de l’autorité positive ». Un Kit pédagogique sera mis à disposition des dirigeants des clubs pour les aider à mettre en place et animer ces débats.

Dans les collèges, des binômes constitués d’arbitre élite et d’un joueur ou joueuse professionnel(le) d’un même sport iront à la rencontre de collégiens de classe de 4ème. Le joueur permettra d’appuyer les propos de l’arbitre, d’apporter une légitimité supplémentaire, de forcer le respect et d’entraîner les collégiens par son aura, sa réputation et sa position de joueur de haut niveau.

« L’arbitre est le garant de la règle sportive, mais il en est aussi son protecteur, a déclaré la ministre lors du lancement de la 18eédition en présence notamment du parrain, l’ancien international Robert Pirès. Il est le garant des valeurs sportives, et notre vigie sur tous les terrains de sport dans la lutte contre les discriminations et les incivilités. Nous devons donc préserver, protéger et conforter les arbitres dans leur mission. Leur permettre d’exercer sereinement cette charge. Car oui, être garants du respect de la règle comme de l’éthique est loin d’être une tâche facile. Elle peut être ingrate et parfois douloureuse mais elle est essentielle. » La ministre a rappelé que l’appui aux arbitres se traduisait par des décisions budgétaires fortes du ministère des Sports, notamment lesexonérations sociales et fiscales maintenues au budget 2020. « C’est bien légitime pour encourager l’arbitrage et faire naitre des vocations, a souligné Roxana Maracineanu qui a d’ailleur tenu à rendre hommage aux femmes qui s’engagent dans des missions d’arbitrage. Je souhaite poursuivre cet accompagnement, maintenir un dialogue constructif avec leurs représentants, les assurer de notre considération et de notre gratitude. »

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Le groupement d’intérêt public « Agence nationale du Sport » repose sur plusieurs principes d’action : La haute performance et le développement des pratiques sportives

http://www.agencedusport.fr/

Restons en Contact