Défense et la valorisation de la langue française

Imprimer

Le rôle des Français au sein des instances sportives internationales

La présence de nos compatriotes aux niveaux décisionnels dans les instances sportives internationales constitue un enjeu important sur les plans sportif, politique et économique. Elle participe au rayonnement de notre modèle sportif, et de notre langue. A ce titre, la promotion du rôle des Français au sein des instances sportives internationales fait l’objet d’un soutien concerté avec le mouvement sportif et d’un suivi spécifique au sein de la Direction des Sports. Utilisation de la langue française au sein du mouvement sportif international et dans le cadre des jeux Olympiques.

La charte olympique stipule dans sa règle 24 que le français et l’anglais sont les deux langues officielles du Comité International Olympique (CIO) et qu’en cas de divergence, seul le français fait foi. Les autorités françaises ont donc toujours veillé à la préservation de cet équilibre linguistique.

Lorsqu’à l’issue des jeux olympiques de Lillehammer (Norvège), en février 1994, cet équilibre leur a paru être rompu, des mesures ont été prises pour le rétablir.

Le ministère des sports en France a mis en place et animé à cet effet un groupe de travail interministériel associant des représentants du ministère des Affaires étrangères, de la culture et de la communication (Délégation générale à la langue française), le Comité national olympique et sportif français ainsi que des opérateurs comme l’Institut national du sport et de l’éducation physique (INSEP) et des écoles parisiennes d’interprétation et de traduction. Les travaux de ce groupe interministériel se concrétisaient par la signature de conventions avec les comités d’organisation des jeux olympiques d’Atlanta (Etats-Unis, 1996), de Nagano (Japon, 1998), Sydney (Australie, 2000), Salt Lake City (Etats-Unis, 2002) et la mise en place d’un programme de soutien au français comportant différentes actions.

Depuis 2004, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) s’est intéressée à la question de la présence du français aux J.O. Son action s’est traduite notamment par la recherche de synergies avec d’autres pays francophones et la désignation d’un « grand témoin », personnalité extérieure chargée de l’évaluation de la présence du français durant les jeux. Hervé Bourges s’est chargée de cette tâche aux J.O. d’Athènes (été 2004). Lise Bissonnette, présidente-directrice-générale de la bibliothèque nationale du Québec, lui a succédé lors des jeux olympiques d’hiver à Turin (Italie, 2006). Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre et sénateur, a eu la responsabilité de procéder à l’évaluation des jeux olympiques de Pékin. Concernant les jeux d’hiver de Sotchi 2014, c’est Hélène Carrère D’Encausse a été désignée « grand témoin ».

La commission spécialisée de terminologie et néologie du ministère chargé des sports

A l’image des autres départements ministériels, le ministère des sports , est chargé de faire respecter les dispositions de la loi n° 94-665 du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française dans le domaine relevant de sa compétence. Il est notamment impliqué dans cette mission, en raison du caractère très varié, technique et évolutif du langage sportif, avec en particulier l’émergence de nouvelles pratiques sportives, et de la spécificité du contexte international où domine souvent la pratique de l’anglais.
Un décret du 3 juillet 1996 stipule que chaque ministère doit nommer et maintenir une commission spécialisée de terminologie et de néologie dont les missions sont :
• d’établir les cas où il est besoin de compléter le vocabulaire français ;
• de proposer des termes pertinents, accompagnés de leur définition.
• de concourir à la diffusion des termes et définitions retenus.

Chaque commission bénéficie de deux appuis au sein de son ministère pour le suivi, la diffusion et la promotion de ses travaux :
• Un haut fonctionnaire de terminologie.
• Un service désigné pour assurer son secrétariat général.

Cette commission spécialisée soumet des fiches terminologiques qu’elle a élaborées à une Commission générale, qui les examine avant de les transmettre à l’Académie française dont l’avis conditionne la publication au Journal officiel de la République Française.

L’ensemble du dispositif est coordonné par la délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF).

En ce qui concerne la jeunesse et les sports, la commission spécialisée comprend une trentaine de membres, tous bénévoles, dont :
• 35% sont des représentants du mouvement sportif,
• 23% des représentants de l’administration,
• 20% des lexicologues ou des terminologues,
• 11% des journalistes de la presse écrite ou parlée
• 10% des représentants de l’Académie française et de la DGLFLF
• et un représentant des pratiquants des jeux de l’esprit.

La composition de la commission spécialisée de terminologie et de néologie de la jeunesse et des sports, dont le mandat s’étend sur la période 2005-2009, s’établit comme suit :

Président : George-Ray JABALOT

Haut fonctionnaire de terminologie : Jean-Michel Fay

Secrétaire générale :

Membres : Catherine ABELA, Patrick BACRY, Gabriel BERNASCONI, Pascal BERREST, Jacques BLOSCISZEWSKI, Jean-Louis BOUJON, Sandrine BRETAGNE, Maurice BRUZEK, Roy COMPTE, Isabelle DAGUIN-CASWELL, Madeleine DELAPERRIERE, Stéphane DESCAVES, Claude-Louis GALLIEN, Jean-Pierre GAREL, Michel GIRAULT, Patrick ISSERT, Bertrand JARRIGE, Pascale LAFITTE-CERTA, Philippe MACHU, Patrick MALKA, Stéphane MARTIN LAPRADE, Thierry MAUDET, José SAVOYE, Maryvonne SIMONEAU, Valérie SIMONPIETRI, Christiane TETET, Jean UZAN.
Correspondants permanents : Michel FARDEAU, au titre de l’Académie des sciences, Jean-Mathieu PASQUALINI, au titre de l’Académie française, Etienne QUILLOT, au titre de la DGLFL.

#documents

liste 5589 liste 5590

Dernière mise à jour le 7 juin 2013

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Laura Flessel
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact