Les conseils du Docteur Pierre Belleudy, médecin de la Fédération française de la montagne et de l’escalade

Imprimer

Pour tous ceux qui ont la chance d’aller passer quelques jours à la montagne, la Fédération française de la montagne et de l’escalade (FFME) vous livre quelques conseils concernant les nourrissons et les personnes diabétiques afin de passer un séjour en toute tranquillité. Vous retrouverez également des informations sur les bienfaits de l’escalade pour les personnes atteintes, ou en rémission, d’un cancer.

a) Bébés et altitude

Les nourrissons sont sensibles à l’altitude et souffrent plus qu’un adulte du mal des montagnes. Certains signes de leur comportement peuvent révéler leur mal être et doivent être pris en compte : irritabilité, troubles de l’appétit, insomnie, désintérêt du jeu.

Quelques conseils du Docteur Pierre Belleudy, médecin fédéral de la FFME :
- Évitez d’emmener vos enfants âgés de moins de deux ans à plus de 1600 mètres d’altitude.
- N’utilisez pas de porte-bébé par temps froid, ils sont responsables de compressions artérielles.
- Redoublez de vigilance quant aux risques d’hypothermie et de gelures.
- Faites dormir vos nouveau-nés sur le dos afin de diminuer le risque de mort subite.

b) Les personnes diabétiques à la montagne

Dans le cas d’un diabète bien équilibré et sans complication, un séjour en altitude est possible. Cependant, il convient de redoubler de vigilance lorsque les conditions de séjour sont précaires. L’éducation du patient est également fondamentale ; il doit bien s’acclimater, auto-mesurer sa glycémie et adapter son traitement ainsi que son effort.

Quelques conseils du Docteur Pierre Belleudy :
- Évitez les traitements préventifs du mal aigu des montagnes.
- Prévoyez un matériel supplémentaire dans un second sac (un sac isotherme pour l’insuline et les glucomètres).
- Mesurez six à huit fois par jour la glycémie.
- Recherchez quotidiennement la présence de cétone dans les urines.
- Utilisez une autre seringue si une hyperglycémie ne peut pas être corrigée après une première injection.

A noter : Il est préférable de consulter son diabétologue avant de séjourner à la montagne et de prévoir une consultation d’altitude. Cliquez ici pour consulter l’annuaire des consultations spécialisées de médecine d’altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.pdf

c) Les activités physiques et sportives (APS) : une ressource indéniable dans la lutte contre le cancer

Pratiquer une activité physique et sportive diminue le risque de récidive, combat la fatigue, améliore l’image de soi et procure du plaisir. Malgré les effets délétères inhérents à la maladie, les APS améliorent la qualité de vie et le rétablissement. Ainsi, l’absence de toute activité sportive peut être préjudiciable à la guérison du cancer du sein. Suite à une intervention, il convient d’effectuer une reprise progressive du sport et d’adapter son activité à son état. Associer plusieurs disciplines autour d’un même projet thérapeutique semble être une bonne solution.

Quelques conseils du Docteur Pierre Belleudy :

- Pratiquez une activité physique régulière et suffisante à raison de trois séances par semaine. L’escalade constitue par exemple un élément post thérapeutique qui retarde la survenue d’une éventuelle récidive.
- Reprenez l’activité que vous pratiquiez antérieurement à la découverte de la maladie. Si le sport ne vous est pas familier, essayez une activité physique ludique.
- Pratiquez un sport qui allie étirement et travail musculaire modéré, tel que la natation, la gymnastique douce, le yoga, le Tai Chi Chuan ou la marche.
- Évitez l’absence d’APS.
- Soyez raisonnable ! Le repos total du bras est proscrit tout comme les activités qui sollicitent fortement les membres supérieurs.

La FFME développe son programme "Escalade et cancer du sein" en partenariat avec l’Institut de Cancérologie de l’Ouest. Elle propose une activité escalade à Nantes, tous les lundis de 14h à 15h30.

Dernière mise à jour le 12 janvier 2015

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact