Prévention du dopage sportif : guide de l’entraineur

Imprimer

Le sport est reconnu pour favoriser la santé et le développement intégral de la personne. Cependant, on observe parfois des écarts entre les valeurs positives que l’on voudrait qu’il transmette et celles qui sont véhiculées dans sa pratique. Le sport n’est pas à l’abri de certains problèmes de la société moderne et il subit son influence. Dans un système qui fait fi du rôle fondamental du sport et qui prône la victoire à tout prix, des dérives, qui se traduisent par la violence, la tricherie et le dopage, y trouvent parfois leur justification. En conséquence, les bienfaits que l’on attend du sport s’en trouvent compromis.

La lutte contre le dopage, tout comme la lutte contre la violence et la tricherie, s’inscrit dans un vaste mouvement de protection du sportif, qui inclut aussi le sport et les valeurs qu’on lui associe. Par l’adoption du Code mondial antidopage, la communauté sportive internationale et les gouvernements se sont ligués derrière l’Agence mondiale antidopage (AMA) pour faire face au fléau du dopage, que plusieurs considèrent comme l’ennemi numéro un du sport. En mars 2006, au Québec, les intervenants du milieu du loisir et du sport se sont mobilisés à l’occasion du Forum sur l’éthique en loisir et en sport. Par leur adhésion à l’Avis sur l’éthique en loisir et en sport, ils se sont ralliés à des valeurs communes qu’ils veulent promouvoir dans la pratique de leurs activités afin de permettre au loisir et au sport de jouer pleinement leur rôle social.

L’entraîneur constitue le dénominateur commun de tous les sportifs. Il est la personne qui est présente des premiers pas d’un athlète jusqu’au moment où ce dernier atteint les plus hauts sommets. De nombreuses études ont démontré l’influence importante qu’il peut exercer sur les jeunes sportifs. En plus de favoriser le développement des habiletés athlétiques, il joue les rôles d’éducateur, de modèle et de conseiller. Il joue le rôle d’éducateur par les valeurs qu’il peut inculquer aux sportifs ; celui de modèle en tant que personne dont on cherche à imiter la conduite ou dont on admire les habiletés sportives ; celui de conseiller en raison de la relation de confiance qu’il peut établir avec les sportifs qui sont sous sa responsabilité.

Dernière mise à jour le 27 janvier 2016

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact