www.sports.gouv.fr
06. Création de l’Institut de Recherche bioMédicale et d’Epidémiologie du Sport (IRMES)
jeudi, 25 avril 2013

Le 6 juin 2006, il est créé, au sein de l’INSEP, un département nommé « Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport » (IRMES). Ce département exerce ses missions dans le cadre d’un partenariat avec des organismes publics et privés, qui concourent, par convention, à son activité. Cette convention, signée le 6 juillet 2006 entre le ministère chargé des sports, l’Institut national de la santé et de la recherche médical (INSERM), l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (APHP), l’université René Descartes – Paris V (UP5), le centre national pour le développement du sport (CNDS) et l’INSEP a été renouvelée pour une durée de 4 ans le 14 avril 2010.

L’IRMES a pour objectifs de :

- constituer une banque nationale de données épidémiologiques du sport de haut niveau, en liaison avec les plateaux techniques des établissements de santé et des centres d’éducation populaire et de sport (CREPS), ainsi qu’avec les autres unités de suivi médical des sportifs ;

- encourager, conduire et développer des recherches épidémiologiques, physiopathologiques et physiologiques dans le domaine du sport de haut niveau ;

- mettre en place, formaliser et animer un réseau national de recherche biomédicale et épidémiologique du sport de haut niveau, associant les structures assurant le suivi sanitaire des sportifs et les structures de recherche ;

- organiser des séminaires sur des thèmes scientifiques et médicaux et contribuer à la publication des résultats des recherches conduites dans son domaine de compétence ;

- accueillir en formation des chercheurs et des étudiants provenant des filières médicale, scientifique ou sportive ;

- faciliter les relations entre le plateau technique de soins de l’INSEP et les services de médecine du sport de l’AP-HP, notamment par des échanges de pratiques et d’expériences entre les médecins de l’INSEP et les praticiens hospitaliers ou médecins en formation de l’AP-HP ;

- contribuer à la formation et l’information des cadres techniques sportifs, des médecins du sport et des personnes concernées par la santé des sportifs, relatives aux résultats de ses recherches.