www.sports.gouv.fr
Données scientifiques
jeudi, 11 avril 2013

« On entend par « sport » toutes formes d’activités physiques et sportives qui, à travers une participation organisée ou non, ont pour objectif l’expression ou l’amélioration de la condition physique et psychique, le développement des relations sociales ou l’obtention de résultats en compétition de tous niveaux », Charte européenne du sport.

Par ailleurs, « les activités physiques et sportives constituent un élément important de l’éducation, de la culture, de l’intégration et de la vie sociale. Elles contribuent notamment à la lutte contre l’échec scolaire et à la réduction des inégalités sociales et culturelles, ainsi qu’à la santé. La promotion et le développement des activités physiques et sportives pour tous, notamment pour les personnes handicapées, sont d’intérêt général », Article L. 100-1 du code du sport.

Notre mode de vie actuel est propice à une diminution de l’exercice physique et à une plus grande sédentarisation. Cette évolution n’est pas sans conséquence sur notre état de santé, avec l’augmentation du nombre de personnes présentant des facteurs de risque comme la surcharge pondérale, l’hypertension artérielle ou atteintes de maladies non transmissibles telles que le diabète, le cancer et les maladies cardio-vasculaires.

L’enquête de 2010 portant sur les pratiques physiques et sportives en France a révélé que 20% des personnes âgées de 15 ans et plus ont déclaré avoir pratiqué, au cours des douze derniers mois, une activité physique ou sportive (APS) moins d’une fois par semaine.

D’autres enquêtes réalisées entre 2006 et 2007 montrent que pas loin de 40% des français n’atteignent pas les recommandations d’activité physique pour obtenir un effet bénéfique sur leur santé. Enfin, une récente enquête réalisée en 2012 via internet par le CCM Benchmark Group a dévoilé qu’un français sur deux ne sait pas que l’activité physique peut aider à prévenir de nombreuses maladies.

La promotion de l’exercice physique sous toutes ses formes est une priorité de santé publique qui vise notamment, à prévenir les maladies chroniques non transmissibles et la perte d’autonomie. Un point de la littérature sur tous les sujets qui concernent les bienfaits de l’activité physique sur la santé pour toutes les catégories de population, notamment pour prévenir ou contribuer au traitement de certaines maladies chroniques non transmissibles ainsi que les risques liés à la pratique intensive d’un sport a été réalisé dans le cadre d’une l’expertise collective de l’Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale (INSERM), à la demande du ministère chargé des sports.

Vous pouvez consulter les principales conclusions de cette expertise via les liens suivants :

- Synthèse expertise collective : « Activité physique : contexte et effets sur la santé »,

- Le film reprenant les principales recommandations de l’expertise. Un outil de promotion de l’activité physique et sportive comme facteur de santé. Il peut être utilisé par les professionnels et les bénévoles du sport pour convaincre le plus large public de la nécessité de pratiquer une activité physique ou sportive régulière.