www.sports.gouv.fr
Métiers de la montagne
vendredi, 17 mai 2013

- Le diplôme d’accompagnateur en moyenne montagne, de niveau IV, confère à son titulaire le droit d’encadrer et de conduire des personnes en espace rural montagnard, sur des sentiers et des zones habituellement non enneigés, à l’exclusion des rochers, des glaciers et des terrains nécessitant pour la progression l’utilisation du matériel ou des techniques de l’alpinisme

- Le diplôme de guide de haute montagne, de niveau II, confère à son titulaire le droit d’exercer contre rémunération les activités :
a) De conduite et d’accompagnement de personnes dans des excursions ou des ascensions de montagne en rocher, neige, glace et terrain mixte ;
b) De conduite et d’accompagnement de personnes dans des excursions de ski de randonnée, ski-alpinisme et en ski hors pistes ;
c) D’enseignement des techniques d’alpinisme, d’escalade et de ski de randonnée, ski-alpinisme et ski hors pistes ;
d) D’entraînement aux pratiques de compétition dans les disciplines précitées.

-  Le diplôme d’État de ski-moniteur national de ski alpin, de niveau II, atteste, pour tout public, les compétences requises pour l’encadrement, l’animation, l’enseignement et l’entraînement en sécurité du ski alpin et de ses activités dérivées en application de l’ensemble des classes de la progression du ski alpin et de ses activités dérivées, définies par la commission de la formation et de l’emploi du Conseil supérieur des sports de montagne. Par encadrement et animation, on entend notamment l’activité d’accompagnement sur le domaine skiable.

Il permet à son titulaire d’exercer en toute autonomie et indépendance, avec tout type de matériel de ski alpin et tout type d’engin dérivé de ce matériel, sur pistes et hors des pistes, à l’exception des zones glaciaires non balisées et des terrains dont la fréquentation fait appel aux techniques de l’alpinisme.