www.sports.gouv.fr
10. Sport dans les quartiers populaires
mardi, 25 juin 2013

La convention triennale d’objectifs entre les ministères de la ville et des sports

La ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative, Valérie Fourneyron et le ministre délégué chargé de la Ville, François Lamy ont signé le 4 avril 2013, à Rouen, la première convention triennale d’objectifs pour les quartiers populaires.

En application de la circulaire du 30 novembre 2012 relative à l’élaboration de conventions d’objectifs pour les quartiers populaires, cette convention s’inscrit dans le prolongement des décisions du Comité interministériel des villes (CIV) du 19 février. Elle vise à une mobilisation accrue et un meilleur ciblage des moyens du ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative dans les quartiers relevant de la politique de la ville.

Afin de permettre le développement et l’expression des potentiels de la jeunesse des quartiers populaires, les deux ministres s’engagent à réduire les inégalités d’accès à la pratique sportive, que ce soit en matière d’équipements sportifs, de diversité des sports proposés et d’accès aux clubs.

Les deux ministères souhaitent donner toute leur place aux acteurs associatifs de proximité et faciliter leurs actions au quotidien sur le terrain. Des objectifs qui nécessitent une réforme de la gouvernance aussi bien au niveau ministériel qu’au niveau déconcentré et la mise en place d’un comité de suivi et de pilotage. La montée en puissance du dispositif Service Civique (SC) et des perspectives de mobilité (volontariat européen) est également inscrite dans le champ de la jeunesse.

Télécharger la « Convention triennale d’objectifs pour les quartiers populaires 2013 / 2015 » entre le ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative et le ministère délégué à la Ville – 4 avril 2013

Au-delà de cette convention, les décisions prises dans le cadre du CIV du 22 février 2013 préfigurent les futurs axes de la politique de la ville, dans le cadre du renouvellement de la géographie prioritaire et des contrats territoriaux (CUCS à ce jour).

http://www.ville.gouv.fr/

Pour aller plus loin...

L’ensemble des dispositifs de la politique de la ville : CUCS, Plan de réussite éducative… La politique de la ville consiste en un ensemble d’actions de l’État visant à revaloriser certains quartiers urbains dits "sensibles" et à réduire les inégalités sociales entre territoires. Elle comprend des mesures législatives et réglementaires dans le domaine de l’action sociale et de l’urbanisme, dans un partenariat avec les collectivités territoriales et leurs partenaires (bailleurs sociaux, milieux économiques, associations...) reposant souvent sur une base contractuelle. Elle est caractérisée par une approche globale des problèmes en ne dissociant pas les volets urbain, économique et social. L’instance de décision de la politique de la ville est le comité interministériel des villes.

La réussite éducative inclut la réussite scolaire qui en est une condition essentielle. De nombreuses autres actions organisées hors de l’école, parfois en collaboration avec elle, y contribuent. Il est donc nécessaire de rechercher une continuité et une complémentarité de l’action éducative entre les temps familiaux, scolaire et de loisirs.

Les contrats locaux de santé et les ateliers santé ville, un support pour l’action locale. Les Ateliers santé ville (ASV) ont été impulsés conjointement par la Délégation interministérielle à la ville et la Direction générale de la santé dans un souci de réduction des inégalités de santé. L’ASV a pour objet de favoriser la coordination des acteurs et des actions en lien avec la santé sur un territoire. Ses thèmes de travail concernent :

L’ASV étant une démarche et non un dispositif, il peut recouvrir à la fois le projet de santé du territoire, son cadre contractuel et son mode opératoire, basé sur la coordination et le soutien méthodologique aux acteurs.