www.sports.gouv.fr
Organisation des travaux de préfiguration
lundi, 9 mai 2016
img

Le marché français du sport est le 3ème marché en valeur au sein de l’Union européenne. En l’absence de comptes nationaux du sport, l’indicateur de référence en France est la dépense sportive nationale qui représentait 1.74% du PIB en 2012.

La Dépense sportive nationale a mieux résisté à la crise économique générale, d’où le relèvement de la part de la Dépense sportive nationale dans le PIB : cette part est passée de 1,70-1,72% avant 2009 à 1,74% aujourd’hui. Cette relative résilience des secteurs d’activité du sport a d’ailleurs été soulignée par l’OCDE qui a suggéré de développer le sport comme un des relais privilégié d’activité dans le cadre de son approche sur les nouvelles sources de croissance (NAEC).
Aujourd’hui, le choix de structurer l’économie du sport dans le cadre d’une filière s’appuie sur un contexte favorable en termes :