www.sports.gouv.fr
Présentation de la campagne
vendredi, 11 décembre 2015
img

Cette campagne part du constat que le langage du sport est, à l’instar d’autres domaines d’activités dans notre société, empreint, bien souvent inconsciemment, de propos stigmatisants fondés sur des préjugés.

Même si les données statistiques sont rares, il existe dans le milieu sportif, comme ailleurs, un risque : celui de prononcer voire de banaliser des propos à caractère raciste, antisémite, homophobe, sexiste ou visant les personnes en situation de handicap. Ces propos peuvent avoir pour conséquence d’exclure les personnes qui en sont victimes.

Si le mouvement sportif a largement collaboré et adhéré cette campagne c’est sans doute parce que la façon de communiquer est différente : travailler sur les stéréotypes pour faire changer les mentalités et favoriser l’intégration et le respect des différences.

Pourquoi un #CoupdeSifflet ?

Le sifflet est un objet commun dans l’univers sportif qui symbolise le rappel à l’ordre. Il permet de marquer sa désapprobation ou son mécontentement.

Le #Coup de sifflet peut être donné :


- par l’arbitre qui veut signaler une faute ;

- par le juge qui autorise le départ d’une course ;

- par l’entraîneur qui veut donner le départ d’une activité ;

- par l’éducateur sportif qui veut ramener de l’ordre dans son groupe.

Il est utilisé dans la plupart des sports, sur de nombreux terrains, mais aussi dans la rue par le policier qui veut prévenir ou signaler une infraction.

Le #CoupdeSifflet est donc un moyen simple de prévenir ou signaler des propos qui relèvent de la stigmatisation, et qu’ils peuvent être sanctionnés.

Quels buts ?


- Provoquer une prise de conscience individuelle et collective des stigmatisations latentes dans le sport

- Refuser les préjugés

- Suggérer/induire une modification des comportements et des paroles pour que le sport ne soit pas un terrain d’exclusion vis-à-vis de certaines personnes

- Rendre acteurs les cibles ayant pris conscience de leurs propos ou de leurs attitudes, souvent involontaires.

Quelles cibles ?


- Pour tous les pratiquants, qu’ils soient sportifs de haut niveau, sportifs professionnels, sportifs amateurs ou sportifs occasionnels

- Pour tous les encadrant du sport, qu’ils soient dirigeants, arbitres, éducateurs, entraîneurs… qu’ils soient professionnels ou bénévoles

- Pour tous les supporters, quelques soient les disciplines, quelques soient les équipes

- Pour le grand public, les jeunes, les adultes, les seniors, les femmes, les hommes, les transgenres…

- Pour nous tous qui à un moment ou un autre utiliseront un langage stigmatisant sans l’identifier

#CoupdeSifflet : par qui ?

Par tous ceux qui veulent siffler contre les discriminations dans le sport.