www.sports.gouv.fr
1. Organisation et enjeux
lundi, 21 mars 2016
img

Les enjeux de la création d’un Observatoire de l’Economie du Sport

Un Observatoire de l’Economie du Sport vise à valoriser les données existantes des acteurs via un tableau de bord et à réaliser des études d’intérêt partagé et cofinancés par les membres de l’Observatoire

Le secteur du sport génère 2% environ du PIB mondial (près de 1200 Mds d’€) , et, hors bénévolat, son poids économique, calculé par l’INSEE à travers la dépense sportive, était proche d’1.9% du PIB en France en 2011, soit 37,1 Mds d’€, la France évoluant légèrement au-dessus de la moyenne européenne. Partant aussi du principe que le secteur du sport a particulièrement bien résisté à la crise économique et qu’il représente un levier de croissance important pour l’ensemble de l’économie française, il est indispensable pour l’ensemble des acteurs publics et privés de pouvoir disposer de données variées, fiables et analysées dans le temps. Ainsi, les modalités de coopération envisagées entre les différents membres de l’observatoire tiennent à la réalisation d’études d’intérêt partagé faisant l’objet d’un cofinancement et la diffusion d’indicateurs synthétiques sur l’économie du sport. La méthode de travail privilégiée vise à valoriser les sources des différentes parties publiques et privées en adhérant à l’approche open data. Une cartographie des sources disponibles, un projet de programme de travail et une liste des indicateurs de l’économie du sport ont été diffusés aux partenaires publics. L’observatoire de l’économie du sport est donc un lieu de convergence de la mesure et de l’observation de l’économie du sport. Il permet d’établir des liens entre les producteurs de données et de définir les instruments de mesure des richesses économiques et sociales créées par ce secteur d’activité.

Il contribue à l’analyse de l’impact de l’économique et social du sport, permet d’éclairer les ajustements à apporter aux politiques publiques dans ce domaine et fiabilise les données de l’économie du sport.

Enfin, l’observatoire est complémentaire de la structuration de la filière sport, lancée le 24 avril 2015 à Bercy, en collaboration avec la Direction Générale des Entreprises et la Direction Générale du Trésor du Ministère de l’Economie. [1] Forum économique de Davos, 2009, cité par l’OCDE, « Orientations stratégiques du Secrétaire Général », Réunion au niveau des Ministres, 29-30 mai 2013, C/MIN 2013.

Le comité de pilotage de l’observatoire de l’économie du sport est composé de représentants des organisations suivantes :

un représentant de la direction des sports (DS)
un représentant de l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP)
un représentant du Centre national de développement du sport (CNDS)
un représentant du Comité national olympique et sportif français (CNOSF)
un représentant de l’Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL)
un représentant de l’Association nationale des élus en charge du sport (ANDES)
un représentant de la Direction générale des entreprises (DGE)
un représentant de la Direction générale du Trésor (DG Trésor)
un représentant du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA)
un représentant de BusinessFrance (BF)
un représentant d’une Fédération délégataire 
un représentant de l’Association national des ligues du sport professionnel (ANLSP)
un représentant du comité sport du Mouvement des entreprises de France (MEDEF)
un représentant de la Fédération française des industries sport et loisirs (FIFAS)
un représentant de la Fédération des entreprises du sport (FPS)
un représentant de Sporsora