www.sports.gouv.fr
Charte qualité formations diplomantes
mardi, 28 novembre 2017
img

Les établissements publics de formation relevant du code du sport ne sont pas des organismes de formation comme les autres. En tant qu’établissements publics, ils portent depuis longtemps les valeurs du service public de formation et ont la particularité d’être ancrés au plan régional tout en faisant partie d’un réseau national tant métropolitain qu’ultra-marin.

- Charte qualité formations diplomantes

I - Ils affirment leurs spécificités d’établissements publics de formation

Les établissements remplissent une mission de service public en lien étroit avec les services de l’Etat et dans l’intérêt général des publics. Ils constituent par leur histoire, leur expérience et leur place dans le champ du sport et de l’animation un réseau national original qui contribue à la dynamique des territoires en s’appuyant sur le réseau national des établissements et les partenaires institutionnels que sont les DRJSCS, les fédérations, les ligues, les CROS, les CDOS, etc.

Ils entretiennent une relation étroite avec les services de l’Etat, dont plus particulièrement le ministère en charge de la jeunesse et des sports, en participant à la conception et à la mise en œuvre des textes organisant les diplômes du champ de l’animation et du sport, en confiant à des personnels d’Etat la coordination et/ou la conduite des formations et en veillant à la sécurité de l’encadrement, des pratiquants et des tiers.

Ils sont garants du rayonnement du service public, de l’exigence de continuité territoriale de l’action publique et du respect des engagements pris vis-à-vis des partenaires.

La formation professionnelle aux métiers du sport et de l’animation est une mission clé, affirmée dans leur statut, qui s’inscrit dans les priorités gouvernementales et les orientations fortes de l’Etat :
-  celle de la formation professionnelle tout au long de la vie et de l’emploi (formation initiale, formation continue, développement de l’apprentissage),
-  celle de l’intégration des personnes en grandes difficultés économiques et ou sociales (publics prioritaires),
-  celle de l’excellence dans le sport (SHN) et du rayonnement de la France,
-  celle de l’intérêt général (développement de formations rares sur les territoires pour niches d’emploi très étroites, égalité de traitement, etc.),
-  celle de l’écologie et du développement durable…
-  celle de la laïcité : les établissements publics de formation sont ouverts à des usagers venus d’horizons divers et garants du respect de tous.

Les établissements s’appuient sur la synergie du réseau auquel ils appartiennent et le partage de la culture propre aux métiers de l’animation et du sport pour garantir la qualité des formations qu’ils dispensent (harmonisation des outils pédagogiques, des procédures de certification, etc.).

Les établissements publics de formation disposent de personnels dédiés à la formation formant une équipe pédagogique compétente et bénéficient d’une réelle expertise en ingénierie de formation Les établissements publics de formation prétendent donc valoriser leurs atouts auprès de tous les acteurs de la formation (les financeurs, les structures d’accueil, les employeurs, les stagiaires, etc.) en affirmant l’excellence de la dimension professionnelle de leur offre à tous les niveaux et la capacité de leurs diplômés à s’insérer dans le monde du travail et à s’adapter à l’évolution des métiers. Ils peuvent porter en effet la transversalité des disciplines et la verticalité des filières en proposant des filières complètes, qualifiantes et diplômantes assurées soit par un seul établissement soit par la mutualisation du réseau.

Ils veillent à ce que les formations dispensées au sein de ce réseau couvrent le champ des prérogatives attachées à la pluralité des métiers du champ de l’animation et du sport, font preuve de la réactivité, permettant une adaptation constante aux besoins d’emploi du champ de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport et favorisent le transfert d’activité entre les établissements.

Enfin, les établissements publics de formation, attachés à leur dimension humaine, jouent un rôle social non négligeable :
-  en favorisant l’établissement de liens forts entre les stagiaires et la communauté des professionnels (personnels techniques et administratifs, formateurs, professionnels…),
-  en mobilisant des moyens pour accompagner les futurs diplômés dans leur parcours de formation,
-  en favorisant leur autonomie et leur épanouissement personnel, social et culturel.

II Ils portent attention aux besoins de leurs stagiaires

La formation au sein des établissements de l’Etat est entendue comme un dispositif complet fondé sur la sécurisation des parcours de formation et les relations avec les entreprises, ayant pour objectifs l’emploi et l’insertion professionnelle des diplômés du champ de l’animation et du sport.

Dans cet esprit, les établissements sont porteurs de l’apprentissage de techniques et de métiers mais également d’engagements éducatifs, du vivre ensemble, des valeurs citoyennes à l’égard du stagiaire en garantissant dans les formations les valeurs de la République telle que le respect de la laïcité l’égalité des stagiaires, la non discrimination, la mixité.

Les établissements favorisent le développement de l’individu en sensibilisant le stagiaire au respect des autres et à l’estime de soi. Ils se montrent attentifs à l’accueil et l’intégration des personnes en situation de handicap.

Les établissements veillent à la qualité :

– de l’accueil et de l’information des candidats sur les parcours de formation
- de l’orientation et du conseil aux candidats et aux stagiaires – de l’accompagnement des stagiaires et du suivi de l’alternance – de l’individualisation des parcours de formation des stagiaires
- du suivi post formation des stagiaires. Ils sont particulièrement attentifs à ce que chaque stagiaire dispose d’un référent pendant toute la durée de son parcours de formation (formation, offre d’emploi, insertion professionnelle) et à la permanence du contact entre le stagiaire et l’équipe pédagogique et administrative de l’établissement.

III – Ils garantissent la qualité professionnelle de leur offre de formation

Les établissements publics de formation offrent aux stagiaires une unité de lieu de formation en mettant à disposition des installations de qualité et de proximité (installations sportives, espaces pédagogiques, hébergement, logistique, etc.). Les établissements publics de formation développent l’offre de formation en alternance et/ou continue. Ils s’attachent à rendre plus lisibles leurs activités en lien avec leur offre de formation.

Ils veillent à la qualité de l’équipe pédagogique, composée de formateurs spécialisés et expérimentés comprenant à la fois des personnels d’Etat et des intervenants occasionnels reconnus pour leurs compétences pédagogiques et/ou techniques, étroitement associés au projet de formation et à la vie de l’établissement. Ils apportent un soin particulier à la qualité du réseau des tuteurs en portant une attention à la validation des structures d’alternance au travers d’une charte de l’alternance (formation des tuteurs, accompagnement et suivi des stagiaires, etc.) et veillent au développement sur les territoires des partenariats avec le monde socioprofessionnel.

Ils s’assurent de l’enrichissement des formations par une adaptation permanente et dynamique des contenus et des rubans pédagogiques aux besoins d’emploi et veillent à l’adaptabilité des formations par :

-  l’individualisation des parcours de formations,
-  la construction de formations pour des publics particuliers, par exemple les sportifs de haut niveau,
-  l’utilisation de moyens pédagogiques adaptés et complémentaires à l’expertise des établissements, tel que le recours à la FOAD par exemple.