www.sports.gouv.fr
Le sport, facteur d’inclusion sociale
mardi, 26 janvier 2016
img

Parce qu’il est inconcevable de continuer à laisser des gens au bord de la route, le ministère chargé des sports accompagne le développement d’une offre d’APS adaptée pour favoriser l’inclusion sociale des personnes vulnérables.

Le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale adopté en janvier 2013 prévoit la pratique des APS comme l’un des outils d’accompagnement des personnes vulnérables vers l’insertion. Le ministre a ainsi renforcé son objectif majeur de rendre accessible la pratique des APS aux personnes les plus éloignées de la pratique par un objectif de remobilisation des personnes en situation d’exclusion sociale.

En France, plus de 8,5 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté (dont 54,5% sont des femmes), 79 000 étrangers demandent l’asile en 2015, 66 800 personnes sont incarcérées au 1er décembre 2015, près de 40 000 jeunes sous main de justice sont pris en charge par la direction de la protection judiciaire de la jeunesse chaque jour, etc. Autant de personnes en situation de vulnérabilité pour qui une pratique d’APS adaptée peut être une aide dans leur parcours de reconstruction.

Parce que la pratique d’un sport peut être source d’une reconstruction personnelle...

OUTILS

- Clip "Boxer en prison, représentations et leçons

- Clip "Descendre... Remonter"

- Clip de présentation générale des projet d’inclusion sociale par le sport

- Didacticiel