www.sports.gouv.fr
Journée internationale des Droits des femmes - Féminisation du sport
mercredi, 8 mars 2017

A l’occasion de la journée internationale des Droits des femmes, le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports souhaite valoriser les différentes mesures qui ont encouragé ces dernières années la féminisation de la vie sportive nationale.

La féminisation du sport passe d’abord par une meilleure représentativité des femmes dans les instances dirigeantes des fédérations.

Depuis la loi du 4 août 2014, une représentation minimale de 40% de chacun des deux sexes est obligatoire pour les fédérations qui délivrent plus de 25% de leurs licences à l’un des deux sexes (d’ici 2021) et une représentation minimale de 25% de chacun des deux sexes pour les autres fédérations (d’ici 2017).

Les fédérations se sont pleinement mobilisées ces dernières années pour féminiser leurs instances dirigeantes :

- l’ensemble des fédérations olympiques et paralympiques se sont mises en conformité avec ces objectifs
- 56 des 60 fédérations non-olympiques sont désormais conformes aux dispositions de la loi. Un travail va s’engager pour que les 4 autres fédérations non-olympiques parachèvent leur mise en conformité
- les 23 fédérations multisports et affinitaires ont désormais adopté des statuts conformes aux dispositions de la loi du 4 août 2014.

Par ailleurs, le soutien accordé aux plans de développement dans les conventions pluriannuelles d’objectifs a contribué à la structuration de la pratique féminine.

La féminisation du sport repose également sur une plus forte médiatisation.

La médiatisation est le moteur du développement du sport féminin. Un meilleur équilibre entre les compétitions féminines et masculines dans la liste des événements d’importance majeure a notamment été encouragé, en fédérant l’initiative « Les 4 saisons du sport féminin » depuis 2014 avec France Télévisions, ou encore en luttant contre le sexisme dans le sport avec la campagne de communication « coup de sifflet contre le sexisme ». Par ailleurs, l’organisation de grands événements sportifs, et leur médiatisation, sont déterminantes pour susciter des vocations : le Gouvernement soutient financièrement l’organisation du Championnat d’Europe de handball féminin de 2018 et de la Coupe du Monde féminine de football en 2019.

Pour parvenir durablement à une meilleure représentativité des femmes dans la vie sportive nationale, une conférence permanente du sport féminin a été mise en place

Instance de dialogue et de concertation, d’échange des meilleures pratiques, la conférence permanente du sport féminin, créée dans le cadre de la loi du 1er mars 2017 visant à préserver l’éthique du sport, à renforcer la régulation et la transparence du sport professionnel, contribuera à structurer les politiques dans ce domaine en vue d’accroître la qualité des initiatives mises en œuvre par les parties prenantes du sport.

Contacts presse :

Mélanie BRANCO, cabinet de Patrick KANNER – 01 49 55 34 67
Anouck PAUMARD, cabinet de Thierry BRAILLARD – 01 40 45 90 45