www.sports.gouv.fr
La ministre aux côtés des Bleus à Abidjan
mercredi, 26 juillet 2017
img

Laura Flessel, ministre des Sports, a accompagné les premiers pas de la Délégation Française aux Jeux de la Francophonie, les 21 et 22 juillet, à Abidjan.

La ministre des Sports a assisté vendredi à cet événement unique qui allie pendant près de deux semaines le sport à la culture pour témoigner de la solidarité francophone, dans un esprit d’échange, d’excellence et de diversité.

Laura Flessel avait tenu à être présente en Côte d’Ivoire pour accompagner les premiers pas de la Délégation Française. Après une première rencontre au village des Jeux, où elle a notamment pu prodiguer quelques conseils à la porte-drapeau de la Délégation, la jeune lutteuse Charlyne Domingues Vaz Velho, la ministre a pris place dans les tribunes du stade Félix-Houphouët-Boigny d’Abidjan pour assister au défilé des 43 nations engagées dans cette VIIIe édition des Jeux de la Francophonie. Laura Flessel est ensuite allée soutenir les Tricolores sur le terrain en donnant le coup d’envoi de la rencontre de basketball féminin opposant l’équipe de France à l’équipe du Luxembourg, avant d’assister au premier match des Bleuets du football face à Haïti.

Le déplacement à Abidjan a également été l’occasion pour la ministre des Sports de multiplier les échanges bilatéraux avec ses homologues internationaux et plusieurs acteurs du mouvement sportif afin de poursuivre le développement du réseau d’influence de la France à l’international. Laura Flessel s’est notamment entretenue avec Christine Saint-Pierre, ministre des Relations Internationales et de la Francophonie du Québec, mais aussi le Ministre des Sports et Loisirs ivoirien, François Albert Amichia, au cours d’un déjeuner de travail en présence d’une délégation du Mouvement des entreprises de France (MEDEF).

Accompagnée par Jean-Baptiste Lemoyne, le Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, la ministre a été reçue par le Président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, en marge des Jeux. « Nous sommes venus aussi dans l’idée de mettre à profit ces Jeux de la Francophonie pour renforcer, partager nos idées, nos ambitions, pour le futur de la Francophonie », a déclaré Laura Flessel.