www.sports.gouv.fr
Réception en l’honneur des médaillés tricolores aux Universiades
jeudi, 21 septembre 2017
img

La ministre des Sports, Laura Flessel, a reçu ce mercredi 20 septembre les jeunes sportifs universitaires médaillés ainsi que le président de la Fédération Française de Sport Universitaire (FFSU), suite à leur participation aux Universiades de Taipei en août dernier.

L’événement a beau s’être clôturé il y a déjà près d’un mois, le frisson de la compétition et les émotions semblaient encore bien présents ce mercredi 20 septembre dans les locaux du ministère. À l’occasion de la Journée internationale du sport universitaire, Laura Flessel avait souhaité convier les médaillés français des 29èmes Universiades d’été pour les féliciter pour leurs résultats.

_

Du 19 au 30 août dernier, une délégation tricolore forte de 224 athlètes, engagés dans 17 des 21 sports au programme, a participé au plus grand événement multisports au monde, après les Jeux Olympiques. Dans un contexte très relevé, les Bleus ont décroché à Taipei (Taïwan) 17 médailles dont 4 en or.

En présence de Jean-François Sautereau, président de la Fédération Française de Sport Universitaire (FFSU), la ministre des Sports a rappelé que ces jeunes sportifs étudiants n’étaient encore qu’au début d’une longue carrière qui pourrait les mener, pour certains, jusqu’aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 à Paris. « Grâce à la mission que nous venons de lancer avec Claude Onesta (ancien sélectionneur de l’équipe de France masculine de handball), nous ferons en sorte de vous accompagner dans les meilleures conditions ces prochaines années vous permettre d’aller chercher la haute performance », a expliqué Laura Flessel, aux côtés de deux sportifs de haut niveau, eux mêmes anciens participants aux Universiades, le champion olympique d’épée par équipes, Yannick Borel, et la double championne du monde de taekwondo, Gwladys Epangue.

La ministre a profité de cette réception conviviale pour valoriser et encourager la pratique du sport à l’université. « Nous ne pouvons pas nous satisfaire du chiffre de 150 000 licenciés universitaires, a-t-elle indiqué. Nous travaillerons à lever les verrous pour chaque étudiant qui veut pratiquer une activité physique. »