www.sports.gouv.fr
Viser la haute performance pour réussir les Jeux de 2024
jeudi, 28 septembre 2017
img

Une mission de réflexion et de préconisation sur l’ensemble de l’écosystème de la haute performance, dirigée par Claude Onesta, a été installée mardi 26 septembre par la ministre des Sports, Laura Flessel, aux côtés de Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et Emmanuelle Assmann, présidente du Comité paralympique et sportif français (CPSF).

La France vient de réussir sa phase de candidature pour accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Elle doit désormais réussir ses Jeux. Cela suppose un travail et une réflexion sans tabou sur la haute performance, dans un contexte bien singulier, puisque pour la première fois depuis 100 ans pour les Jeux olympiques, et pour la première fois de l’histoire pour les Jeux paralympiques, les épreuves se dérouleront en France.

Depuis sa nomination, Laura Flessel a tenu à associer très étroitement le CNOSF et le CPSF aux consultations entreprises pour établir sa feuille de route. Elle partage avec les deux comités l’exigence de réussite et de haute performance en vue des Jeux de 2024, dans une logique de co-construction. « Nous souhaitons en effet co-construire dans une vision commune globale, une politique sportive moderne, adaptée à nos évolutions et en cohérence avec les acteurs et les pratiques », a précisé la ministre lors d’une conférence de presse de lancement, mardi 26 septembre.

En accord avec leurs deux présidents, la ministre a souhaité confier à Claude Onesta, ancien entraîneur de l’équipe de France masculine de handball et personnalité incontestable du monde sportif français, une mission de réflexion et de préconisation sur l’ensemble de l’écosystème de la haute performance. Une mission qui viendra en appui du travail déjà entamé par le mouvement sportif.

Des préconisations intermédiaires seront rendues ces prochains mois par Claude Onesta et son équipe avant la présentation d’une stratégie globale pour les sept prochaines années. « Nous devons nous préparer pour quelque chose que personne ne connait en France, vivre les Jeux Olympiques à domicile, et nous n’avons pas le droit de les voir arriver sans rien faire, a annoncé Claude Onesta. Il faut réévaluer notre organisation et notre modèle sportif. Les Jeux, c’est une affaire d’expertise.  » « En 2024, Il nous faudra surprendre, renforcer la fierté de nos athlètes et construire notre esprit de la gagne tout en faisant des JO « chez nous » un avantage décisif, un supplément d’âme qui galvanise, a confirmé la ministre. L’objectif aujourd’hui est de transformer la performance en haute performance et nous diriger vers l’excellence dans l’optique des Jeux de Paris. »