www.sports.gouv.fr
À Strasbourg, la ministre s’engage en faveur du sport-santé
vendredi, 13 octobre 2017
img

Laura Flessel l’a annoncé il y a quelques semaines lors de la présentation de sa feuille de route : le développement du sport-santé fait partie des quatre chantiers prioritaires de son action. La ministre l’a à nouveau confirmé ce jeudi 12 octobre à l’occasion des deuxièmes Assises européennes du sport-santé sur ordonnance, à Strasbourg.

« Je suis convaincue que le sport contribue à la santé de nos concitoyens, car faire du sport, c’est prendre soin de son corps, c’est se soucier de son bien être », a indiqué Laura Flessel en ouverture de l’événement devant de nombreuses personnalités - élus, représentants d’administrations et de fédérations sportives, éducateurs sportifs, médecins, usagers... - réunies pour l’occasion au Palais de la musique et des congrès de Strasbourg. « Le sport santé est l’une de mes priorités, et je porterai l’engagement du Président de la République, Emmanuel Macron, de déployer 500 maisons du « sport-bien-être » pour la maximisation des effets du sport sur le bien-être et la santé de nos compatriotes », a poursuivi la ministre.

Cette deuxième édition des Assises européennes du sport-santé sur ordonnance était l’occasion pour les participants d’échanger sur les différentes expériences françaises et européennes et également d’explorer les pistes d’avenir pour le sport-santé pour les malades chroniques, mais également pour d’autres publics spécifiques (enfants, personnes âgées, prédiabétiques ...). « Nous ne partons pas d’une feuille blanche. De nombreux dispositifs existent déjà grâce au travail des nombreux acteurs impliqués sur l’ensemble des territoires, et je les encourage vivement à poursuivre leurs efforts. Nous devons nous inspirer de cette riche expérience de terrain pour aller plus loin au niveau national », a rappelé la ministre qui a profité de sa présence à Strasbourg pour visiter des infrastructures et des associations en lien avec le sport santé.

Laura Flessel a ainsi pu échanger avec les membres de l’association Vit’Activ qui proposent notamment des séances d’activités physiques adaptées à destination des seniors ou encore des personnes atteintes de maladies et/ou douleurs chronique. La ministre s’est ensuite rendue à l’Hôpital de la Robertsau où elle s’est vue présenter la Consultation de l’Aptitude Physique pour la Santé (CAPS) réalisée par les éducateurs médico-sportifs de l’établissement à destination de personnes déconditionnées physiquement, en raison d’un état de sédentarité, ou en raison de maladies chroniques. Laura Flessel a également visité les Bains Municipaux de Strasbourg, qui devraient accueillir une maison du sport santé ces prochaines années, avant de découvrir les installations de « L’île des Sports », un complexe sportif d’une superficie de 30 hectares qui accueille notamment un terrain de base-ball, à deux pas du Parlement européen.

Enfin, la ministre s’est rendue au Rhenus Sport , où elle a pris connaissance du projet Arena de la SIG Strasbourg.