www.sports.gouv.fr
Sport et reconversion : comment négocier le virage ?
lundi, 13 novembre 2017
img

La ministre des Sports, Laura Flessel, est intervenue lors la troisième édition des « Débats du Sport Solidaire » consacrée à l’accompagnement des sportifs dans leur après-carrière.

Initiés par la Fondation d’Entreprise FDJ, associée au Think tank Sport et Citoyenneté, les « Débats du Sport Solidaire » se veulent un rendez-vous régulier ayant pour objectif d’échanger autour du sport et du rôle qu’il joue dans la société. Pour sa troisième édition, l’événement avait choisi d’aborder la thématique de la reconversion des sportifs de haut niveau. En présence notamment de Laura Flessel, ministre des Sports, Sarah Ourahmoune, vice-championne du monde de boxe et fondatrice de la société Boxer Inside, et de plusieurs chefs d’entreprise, la soirée, qui s’est tenue au CNOSF le 13 novembre dernier, a permis à des sportifs de haut niveau et des experts sur ce sujet de témoigner de leur parcours et de leurs expériences.

Des solutions développées par les acteurs publics et privés pour faciliter la transition entre carrière sportive et carrière professionnelle ont été également présentées. « Nos sportifs nous font rêver, ils nous rendent fiers, mais les carrières sont courtes, a expliqué la ministre dans son discours. Certaines disciplines révèlent des sportifs très tôt, avec des carrières assez courtes, comme la gymnastique, quand d’autres permettent des carrières plus tardives et plus longues comme l’escrime et l’équitation ; certains sont aussi touchés par des blessures qui les obligent parfois à mettre un terme à leur carrière sans que ça n’ait été préparé. Il n’y a pas un modèle de l’athlète, mais une multitude de parcours de vie qu’il nous revient, chacun à notre niveau, de sécuriser. » La France a mis en œuvre depuis plusieurs années une pluralité de dispositifs de qualité en faveur du suivi et du « double projet ».

Et si la reconversion professionnelle mais aussi sociale reste le plus souvent une problématique difficile à gérer, celles et ceux qui ont su dessiner leur futur au présent, qui ont été proactifs dans la mise en œuvre de leur double projet et qui ont bénéficié d’un accompagnement adapté ont pu rebondir dans cette transition entre « métier » sportif et métier civil. « Dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, nous allons entraîner et préparer toute une génération mais il est impératif de trouver un juste équilibre entre la recherche de la performance, des résultats et un avenir qu’il faut anticiper, a souligné Laura Flessel. Demain la reconversion ne doit plus être l’inconnu, mais la suite logique et choisi. Ce défi nous le mènerons tous ensemble. »