www.sports.gouv.fr
Le sport, un facteur déterminant de bonne santé
lundi, 22 janvier 2018
img

Laura Flessel, ministre des Sports, était en déplacement à Dijon ce mardi 16 janvier pour promouvoir la pratique d’une activité physique régulière et les vertus préventives et curatives du sport, notamment pour les seniors.

Le sport santé est un axe à part entière de la feuille de route de la ministre qui souhaite favoriser la pratique d’une activité physique régulière pour la santé et le bien-être. Le sport possède des vertus préventives et curatives qui ont été reconnues par la loi santé du 26 janvier 2016, permettant la prescription du sport sur ordonnance pour les patients souffrant d’affections de longue durée. Le sport est aussi prescrit pour faire face au burn-out, pour soigner le diabète… Et de nombreux programmes ont démontré les bienfaits de l’activité physique pour les personnes âgées.

« Il faut porter une attention particulière à la question du vieillissement et de l’activité physique pour les seniors qui représentent une part croissante de la population, a souligné Laura Flessel en ouverture du colloque annuel de l’Onaps et du Pôle Ressources National Sport Santé Bien Etre, qui s’est tenue ce mardi 16 janvier, à Dijon sur la thématique « Vieillir en santé » et qui était consacrée à l’activité physique et à la sédentarité chez les seniors. « Il faut penser différemment pour eux l’activité physique, notamment parce qu’il ne suffit pas de vivre longtemps, il faut aussi vivre pleinement », a poursuivi la ministre. Experts scientifiques, élus, acteurs de terrain étaient réunis autour du professeur Daniel Rivière, auteur du rapport " Dispositif d’activités physiques et sportives en direction des âgés", à l’occasion de la deuxième édition de ce colloque.

Aux côtés du docteur Martine Duclos, présidente du comité scientifique de l’Onaps, Laura Flessel a annoncé le lancement d’un grand projet collectif pour la santé des Français qui se déclinera sous la forme d’un appel à manifestation d’intérêt pour la création de 500 living labs du sport qui réuniront professionnels du sport et de la santé. « Il reste aujourd’hui moins à démontrer l’impact favorable de la pratique physique sur la santé qu’à convaincre tous les acteurs qu’il est possible de concevoir et mettre en places les bonnes organisations pour développer cette activité physique, a indiqué la ministre. Il est de la responsabilité de l’Etat de mobiliser tous les leviers pour la santé des Français. Indéniablement, le sport en est un de premier plan. »

La ministre a profité de sa présence à Dijon pour se rendre au CREPS Dijon-Bourgogne-Franche-Comté pour y signer la convention tripartite d’objectifs et de moyens entre le CREPS, représenté par Pascal Bonnetain, son directeur, l’État, et la Région, représentée par Laëtitia Martinez, Vice-Présidente du Conseil régionale chargée des sports.