www.sports.gouv.fr
Rencontre avec les acteurs de terrain à Bordeaux
jeudi, 24 mai 2018
img

La ministre des Sports s’est rendue à Bordeaux, jeudi 24 mai, pour visiter les infrastructures du CREPS de Talence, échanger avec les jeunes sportifs et participer au salon des élus locaux et agents publics de Nouvelle-Aquitaine.

« Je souhaite prendre le pouls permanent du terrain et de ses acteurs.  » La ministre des Sports faisait étape à Bordeaux, ce jeudi 24 mai. Laura Flessel est notamment revenue au CREPS de Talence, un établissement qui l’avait accompagnée au début de sa carrière sur les pistes dans les années 80. « Quel bonheur de retrouver une famille que j’ai bien connue et à qui je dois beaucoup », a déclaré la ministre aux côtés notamment de Bernard Lataste, son ancien entraîneur en équipe de France, aujourd’hui responsable Département Haut-Niveau du CREPS, et Jérôme Rouillaux, le directeur de l’établissement. « Le CREPS m’a permis de m’épanouir, sur et en dehors des pistes, de progresser, d’aller chercher mes titres olympiques, a expliqué Laura Flessel. Nous comptons plus que jamais sur les établissements du réseau Grand INSEP pour être à la hauteur de l’accompagnement de nos jeunes dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Et toujours dans cette optique de Paris 2024, il est important de travailler avec tous les grands acteurs du sport français qui ont beaucoup donné depuis 60 ans. »

Après sa visite du CREPS et ses infrastructures, la ministre a participé au salon des élus locaux et agents publics de Nouvelle-Aquitaine, organisé par l’association des maires de Gironde, où elle a pu évoquer la place du sport dans les politiques territoriales. « Je sais ce que le sport peut apporter sur un territoire. Et je suis heureuse de vous annoncer que nous dégageons une enveloppe de 5M€ supplémentaires pour soutenir les clubs en difficulté. » Laura Flessel a ensuite inauguré le nouveau gymnase Aubiers-Ginko, un équipement soutenu par le CNDS « et qui promet de beaux moments de partage, de plaisir, et de sueur », a indiqué la ministre au milieu des jeunes handballeuses de Bordeaux-Lac Apis (Association promotion insertion sport) et des joueurs des Girondins de Bordeaux Bastide Handballclub.