www.sports.gouv.fr
Déplacement en Corrèze
vendredi, 22 juin 2018
img

Laura Flessel s’est rendue en Corrèze, vendredi 22 juin. La ministre a visité dans un premier temps le site touristique et sportif du Lac de Causse dont les travaux d’aménagement et de modernisation ont débuté en mai dernier.

Les installations sportives du site pourraient servir de base arrière d’entraînement pour différents collectifs (aviron, canoë-kayak, nage en eau libre, VTT triathlon…) dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Laura Flessel a rencontré de jeunes triathlètes originaires d’Afrique actuellement en stage sur le site. La commission « Sport insertion » du CDOS de la Corrèze a également présenté à la ministre les différentes activités mises en œuvre pour les publics les plus éloignés de la pratique sportive, et notamment les personnes en situation de handicap (moteur et déficiences mentales).

« Nous avons six ans d’ici les Jeux 2024 pour valoriser les territoires, mettre en avant des sites qui vont pouvoir accueillir des pays, mais aussi des stages, comme c’est le cas aujourd’hui avec ces sélections francophones de triathlon, a déclaré Laura Flessel. Nous devons optimiser des lieux qui présentent de tels atouts, car outre le sport de haut niveau, ce site a aussi été développé pour les personnes en situation de handicap, la jeunesse, le sport santé… »

Laura Flessel s’est ensuite rendue à Brive pour remettre l’insigne d’officier de la Légion d’honneur à Philippe Lescure, Président de la Fédération Française de Triathlon.

La ministre a conclu son déplacement par la découverte du chantier de la future éco-piscine d’Objat qui permettra de développer notamment l’apprentissage de la natation pour les plus jeunes dans le cadre du programme "J’apprends à nager". « En Seine-Saint-Denis, ce sont près d’un jeune sur deux qui ne savent pas nager, a expliqué la ministre. Pour ces jeunes, cela peut s’apparenter à une véritable double peine. Nous devons absolument développer des infrastructures qui permettront renforcer le programme « J’apprends à nager » pour que les jeunes d’aujourd’hui puissent être des acteurs de demain »