www.sports.gouv.fr
Remise du rapport de France Stratégie : Comment mieux intégrer l’activité physique et la pratique sportive à nos modes de vie ?
jeudi, 22 novembre 2018
img

Roxana MARACINEANU, ministre des Sports, s’est vu remettre ce jeudi 22 novembre 2018 le rapport de France Stratégie sur les freins et leviers au développement de l’activité physique et sportive, par Gilles DE MARGERIE, commissaire général de France Stratégie, et Virginie GIMBERT, auteure du rapport.

Comment mieux intégrer l’activité physique et la pratique sportive dans le quotidien des Français ? C’est la question qui a été posée à France Stratégie au printemps dernier. L’objectif affiché est d’augmenter de 3 millions le nombre de pratiquants d’ici 2024, quel que soit le mode de pratique. Le rapport présenté aujourd’hui met en lumière, sur la base des études disponibles et d’une enquête qualitative analysant les trajectoires individuelles de divers profils de pratiquants, les différents freins à la pratique sportive. Il identifie également un certain nombre de dispositifs pertinents ou de « bonnes pratiques » existant en France et dans quelques pays européens.

C’est une approche innovante et interministérielle que le rapport propose tant les enjeux soulevés sont avant tout sociétaux et non circonscrits au monde du sport. Ainsi, pour mettre en mouvement tous les Français, France Stratégie suggère de déployer une stratégie nationale autour de quatre grandes orientations : faire évoluer nos représentations collectives ; inscrire l’activité physique et sportive dans nos quotidiens, tout au long de la vie ; repenser et réaménager nos villes ; renforcer l’accompagnement de publics spécifiques.

Parmi ses 13 préconisations, France Stratégie propose notamment d’étudier la possibilité de développer l’activité physique comme soutien pour l’apprentissage et le mieux-être à l’école. Le rapport préconise également d’inscrire le savoir pédaler comme un cycle d’apprentissage fondamental à l’issue de l’école primaire ou encore de sensibiliser davantage les associations sportives, les municipalités et les établissements scolaires à l’importance d’une plus grande mixité des activités sportives pour favoriser le développement de la pratique chez les filles et adolescentes.

Retrouvez l’intégralité du rapport ainsi qu’une synthèse sur : https://www.strategie.gouv.fr/publi...