www.sports.gouv.fr
La Ministre annonce la création de l’Agence du sport
jeudi, 20 décembre 2018
img

La Ministre des sports a présenté au Premier ministre, aux Fédérations et aux collectivités son projet pour réorganiser le modèle du sport français de manière à développer la pratique du sport en France et à mieux relever les défis à venir, notamment la bonne préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024.

Pour rénover l’organisation actuelle du sport français, aujourd’hui basée sur une forte tutelle de l’Etat sur les fédérations et marquée par un manque flagrant de coordination entre les acteurs du secteur, Roxana MARACINEANU a annoncé la création d’une nouvelle structure au sein de laquelle les principaux artisans du sport français, l’Etat, les collectivités territoriales, le mouvement sportif et le monde économique, vont désormais travailler de manière collégiale et concertée.

Cette agence unique d’appui, de financement et d’évaluation assurera deux missions intimement liées, selon les vœux de la Ministre des sports : la haute performance et le développement des pratiques.

Un pilotage concerté et partagé

L’Agence du sport prendra la forme d’un Groupement d’Intérêt Public (GIP), une structure au caractère agile et fédérateur. Représentés au sein du conseil d’administration, l’Etat, le mouvement sportif, les collectivités et le monde économique et social y décideront conjointement des orientations de l’agence et des règlements d’intervention. Un préfigurateur sera nommé très prochainement pour lancer sa construction en étroite collaboration avec les partenaires de l’agence. L’agence bénéficiera dans un premier temps des financements publics issus du Centre National de Développement du Sport (CNDS) ainsi que du programme « sport » destiné au financement des fédérations. Des travaux ultérieurs seront menés pour déterminer les conditions dans lesquelles des financements privés pourraient être mobilisés.

L’évolution du rôle de chaque acteur

Cette rénovation du modèle sportif basée sur un mode de gouvernance partagé s’accompagne nécessairement d’une véritable évolution du rôle de chacun dans l’écosytème :

Une mise en œuvre dès 2019

La mise en place de cette nouvelle organisation sera progressive et concertée avec le mouvement sportif, les collectivités et le monde économique et social. L’arrivée prochaine du préfigurateur de l’agence permettra de mettre la structure sur ses rails en validant notamment ses statuts avant un lancement effectif au premier semestre 2019.