Réunion des Directeurs Généraux des sports de l’Union européenne

Le 15 juin dernier, les Directeurs Généraux des Sports de l’Union européenne avaient rendez-vous à l’INSEP. Ce rendez-vous représente un moment clé lors de chaque Présidence du Conseil de l’Union européenne, et a été l’occasion de poursuivre la réflexion quant à l’émergence d’une vision sportive de l’Union européenne. Deux grands sujets ont été au centre des discussions.

L’héritage des grands événements sportifs internationaux organisés au sein de l’UE
A moins de 800 jours du lancement des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, l’enjeu de l’empreinte laissée par la tenue de grands événements sportifs internationaux (GESI) devient central pour les pays européens, notamment en matière d’exemplarité sociale, éducative et environnementale. Cette problématique apparaît en filigrane dans le plan de travail de l’UE sur le sport pour la période 2021-2024, qui souligne le souhait de voir l’Europe comme un lieu d’accueil de référence des GESI, tout en incluant une planification durable et un héritage positif de ces derniers. Les Directeurs généraux des sports de l’Union européenne ont ainsi abordé les leviers permettant de s’assurer du bon respect de ces enjeux, tout en contribuant à la promotion des valeurs européennes. Un large consensus a émergé autour de l’importance croissante du concept d’héritage dans l’attribution et dans la planification des GESI. A ce propos, M. Michel Cadot, Délégué Interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques et Damien Combredet, représentant la Direction Impact et Héritage de Paris 2024, sont intervenus pour présenter les grandes lignes du plan Héritage, ainsi que les ambitions et les projets du comité d’organisation des Jeux. L’initiative des 30 minutes de sport par jour à l’école a particulièrement retenu l’attention des participants.

La mobilité des entraîneurs et des personnels du monde sportif

Autre sujet brûlant : la mobilité des entraineurs et des personnels du monde sportif au sein de l’UE. De fait, le programme Erasmus+ 2021-2027 étend dès 2023 la mobilité à des fins d’éducation et de formation au personnel sportif. Chacun des Etats membres de l’Union européenne sera ainsi chargé de la mise en œuvre et de la gestion de l’évaluation et du financement des projets. L’unité sport de la Commission européenne et le point National d’Information sur le volet sport d’Erasmus + sont venus expliquer aux Directeurs en quoi consistait cette nouvelle action, comment elle allait fonctionner et quel était le public visé. Ce fut également l’occasion d’aborder de manière plus large, avec l’exemple du CREPS Auvergne-Rhône Alpes, la manière dont les fonds européens de manière générale peuvent soutenir la mobilité et la coopération dans le domaine du sport, en particulier du sport amateur. Les Directeurs généraux des sports ont souligné l’importance de la communication pour promouvoir ces opportunités auprès des publics concernés, et ont également mis en avant l’intérêt de développer la mobilité européenne pour accentuer la transmission des valeurs de gouvernance et faciliter la double carrière.

Passage de témoin à la République Tchèque
Enfin, ces échanges ont permis à nos homologues tchèques de présenter leurs priorités pour le sport, alors que Paris s’apprête à passer le témoin de la Présidence du Conseil de l’Union européenne à Prague, le 1er juillet prochain. Le trio de cette présidence s’achèvera ensuite au premier semestre 2023 par le mandat de la Suède. Les priorités portées par la France pendant sa présidence - les enjeux d’éducation au développement durable par le sport dans les différents temps de l’enfance, la mobilisation de secteur sportif pour contribuer aux objectifs du Pacte sport pour l’Europe - seront poursuivies dans le cadre de ce trio, et plus globalement, auront lancé une véritable dynamique européenne soulignée par la Commission européenne lors du Forum européen du sport.

Dernière mise à jour le 30 juin 2022

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Amélie Oudéa-Castéra.
Accéder à l’espace presse

Le groupement d’intérêt public « Agence nationale du Sport » repose sur plusieurs principes d’action : La haute performance et le développement des pratiques sportives

http://www.agencedusport.fr/

Restons en Contact