• Le sport pour moi

Sport et handicap

Le ministère conduit une politique volontariste, afin que le sport soit un outil de promotion individuelle, d’intégration sociale et professionnelle, favorisant la santé et l’autonomie des personnes.

L’accès aux pratiques sportives et aux activités physiques de leur choix pour les personnes handicapées est une priorité.

Depuis 2005 la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées apporte un cadre législatif précis en rendant obligatoire l’accès aux droits fondamentaux reconnus à tous les citoyens ainsi que le plein exercice de leur citoyenneté.

Le Président de la République a choisi de faire du handicap une des priorités de son quinquennat, et, de ce fait, a engagé l’action de son Gouvernement, ainsi que celle de l’ensemble des administrations, dans la construction de réformes et de stratégies en faveur d’une société plus inclusive.

Une politique plaçant le pratiquant au cœur du dispositif

Dans le sport, l’inclusion sociale peut notamment se traduire, pour tout un chacun, par la possibilité d’accéder et de pratiquer l’activité physique et sportive de son choix et de l’appréhender au niveau amateur ou à haut niveau.

Aussi, pour le ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Päralympiques, l’enjeu principal a tout naturellement été de créer, d’une part, les conditions qui permettront d'augmenter le nombre de pratiquants en situation de handicap et de permettre, d’autre part, aux sportifs de haut niveau des disciplines paralympiques de contribuer à l’objectif d’une équipe de France olympique et paralympique plus performante. La stratégie nationale sport et handicaps a pour objectif de répondre à ces ambitions.

Une stratégie nationale concertée

L’élaboration de la SNSH a été partenariale. Tous les acteurs du mouvement sportif et du handicap ont été associés à sa construction. La réussite d’une telle stratégie nationale passe par sa bonne exécution et réside en grande partie sur sa capacité à s’incarner et à être animée au plus près des territoires par la mobilisation de ressources humaines dédiées au développement du sport pour les personnes en situation de handicap.

Enjeux principaux

  • Placer le pratiquant en situation de handicap au cœur de chacune des mesures inscrites dans la stratégie nationale, prennant en compte tous les éléments qui composent l’écosystème du sport (offre de pratique, environnement social, accessibilité, formation, encadrement, transports…)
  • Permettre aux sportifs de haut niveau des disciplines paralympiques de contribuer à l’objectif d’une équipe de France paralympique plus performante
  • Créer les conditions qui permettront d'augmenter de manière significative le nombre de pratiquants en situation de handicap

Atelier IPCS sport et handicap

Le 23 mai 2023, Amélie OUDEA-CASTERA, Ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques, et Geneviève DARRIEUSSECQ ont réuni les acteurs du sport et du handicap, pour un atelier du cycle d’Impulsion Politique et de Coordination stratégique (IPCS), consacré à la pratique sportive des personnes en situation de handicap.

Cet atelier a conduit à redessiner la feuille de route sport et handicap autour de 4 axes

  1. Des politiques publiques mieux éclairées et mieux évaluées
  2. Une pratique sportive mieux inscrite dans le projet de vie de la personne handicapée
  3. Une pratique para sportive plus diverse dans tous les lieux de vie
  4. Une haute performance paralympique mieux accompagnée

A cette occasion, la ministre a annoncé la mise en place d’une conférence permanente du parasport. Celle-ci a été installée le 23 novembre 2023. La conférence est amenée à se réunir une à deux fois par an pour faire l’état des lieux de l’avancée des mesures sport et handicap et présenter les prospectives.

 

Télécharger la Stratégie nationale sport et handicaps

Télécharger la synthèse de la Stratégie Nationale Sport et Handicaps