France Relance : une première enveloppe de 25M€ attribuée à la rénovation énergétique des équipements sportifs

30 juin 2021

Dans le cadre de France Relance, le Gouvernement déploie une enveloppe de 122 millions d’euros pour le sport. Ce plan de relance sectoriel a pour objectif de dynamiser l’emploi sportif, stimuler la transformation numérique des fédérations, renforcer la reprise d’activités des associations locales et accompagner la rénovation énergétique des équipements sportifs. Le budget dédié à la rénovation énergétique et à la modernisation des équipements sportifs est doté de 50 millions d’euros. Les 33 lauréats du volet national (25 millions d’euros) sont désormais connus.

La rénovation énergétique des bâtiments constitue un axe privilégié d’investissement pour soutenir l’activité économique mais aussi faire face à l’urgence écologique. L’amélioration des performances énergétiques des équipements, dont l’exigence a été fixée par la loi ELAN en 2018 pour les bâtiments tertiaires recevant du public, passe par la réduction de leurs besoins en énergie grâce à des travaux d’isolation, de chauffage, par le recours à des systèmes efficaces pour limiter la consommation d’énergie et enfin par le déploiement des énergies renouvelables.

En complément des crédits de la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL), un budget de 50 millions d’euros engagé dès 2021, piloté par l’Agence nationale du Sport, l’opérateur du ministère, est déjà en cours de déploiement. Il permettra de subventionner des projets de rénovation énergétique d’équipements sportifs structurants (gymnases, piscines, salles spécialisées, etc.) portés par des collectivités territoriales, leurs groupements ou leurs mandataires.

Après examen de 54 demandes de financement traitées dans le cadre de l’enveloppe nationale, 33 projets ont été retenus pour 25 millions d’euros. Les travaux engagés devront permettre de réduire la consommation d’énergie de ces différents équipements, et ce, de façon significative et rapide.

Parmi ces dossiers, 14 équipements sont situés dans ou à proximité d’un Quartier Prioritaire de la Ville, 12 en zone rurale carencée. 2 dossiers sont situés à la fois dans ou à proximité d’un QPV et dans une zone rurale carencée.
3 dossiers retenus concernent des territoires ultramarins - Guadeloupe, Guyane, Mayotte - pour un montant total de subvention de 2,46 millions d’euros.
Le déploiement de l’enveloppe dite régionalisée dotée également de 25 millions d’euros se poursuit parallèlement.



Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Le groupement d’intérêt public « Agence nationale du Sport » repose sur plusieurs principes d’action : La haute performance et le développement des pratiques sportives

http://www.agencedusport.fr/

Restons en Contact