Une conférence ministérielle au Parlement européen de Strasbourg

Cette conférence, organisée par le ministère chargé des Sports dans le cadre de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE) s’est tenue au Parlement européen de Strasbourg le jeudi 3 mars 2022.

Son objectif était de sensibiliser et mobiliser les acteurs de l’écosystème européen du sport autour de l’enjeu d’une pratique physique et sportive plus respectueuse de l’environnement, mais aussi sur le défi commun de changer les comportements pour préserver nos espaces et nos modes de pratiques.

La Ministre déléguée chargée des sports Roxana Maracineanu, le Ministre de l’Intérieur et des migrations du Royaume de Suède, Anders Ygeman, le Directeur de l’Agence du sport de la République-Tchèque Filipp Neusser (à confirmer), ainsi que la Commissaire européenne en charge de l’Innovation, de la Recherche, de la Culture, de l’Education et de la Jeunesse Mariya Gabriel, accompagnés de la députée européenne Laurence Farreng, interviendront aux côtés de membres du mouvement sportif européen, d’athlètes engagés, de représentants associatifs et d’acteurs privés.
Il s’agira de sensibiliser et mobiliser les acteurs de l’écosystème européen du sport autour de l’enjeu d’une pratique physique et sportive plus respectueuse de l’environnement mais aussi sur le défi commun de changer les comportements pour préserver nos espaces et nos modes de pratiques.

Face au dérèglement climatique, une réflexion incontournable

Le dérèglement climatique représente aujourd’hui l’un des défis les plus pressants de notre siècle : hausse des températures, multiplication des périodes de sécheresse, dégradation de la qualité de l’air et des milieux aquatiques... Les préoccupations environnementales sont nombreuses, et les effets de cette dynamique enclenchée, d’ores et déjà observables.

Le monde du sport, comme tous les autres secteurs, subit déjà les conséquences du changement climatique. Comment envisager le développement ou même simplement la pérennité de l’activité physique et sportive au sein d’un environnement fortement dégradé ? Dans ce contexte préoccupant, l’écosystème sportif a un rôle majeur à jouer en faveur de l’action climatique et de la préservation de l’environnement.

Le sport, vecteur d’émancipation citoyenne, d’éducation et de solidarité, possède également un fort potentiel d’engagement et de transformation des comportements. Réduction des émissions liées aux transports individuels ou collectifs et de déchets, préservation de la biodiversité, respect des saisonnalités, évolution vers des pratiques plus sobres, éducation aux objectifs de développement durable... Les possibilités de changements des comportements et des pratiques par le sport sont multiples. Au-delà de l’évolution des pratiques individuelles, la nécessité de voir la pratique sportive - individuelle ou collective, locale ou internationale - évoluer vers une meilleure prise en compte des exigences de l’environnement dans laquelle elle s’inscrit, se doit de trouver une résonnance concrète sur tous les terrains.

Un dialogue européen structuré pour repenser les pratiques sportives

Autant d’enjeux qui seront au cœur de cet événement PFUE dont l’objectif sera de positionner le sport et les acteurs de la pratique sportive comme parties prenantes de la stratégie environnementale et climatique de l’Union européenne, en particulier dans la perspective du Pacte vert pour l’Europe. Plus particulièrement, ces échanges viseront à donner une impulsion politique , sur la scène européenne, à un dialogue structuré entre les différents acteurs de l’écosystème sportif, qui sera ensuite poursuivi à différents échelles : la présidence tchèque traitera de la question des infrastructures sportives, tandis que le groupe d’experts de haut niveau sur le sport vert piloté par la Commission européenne fera porter ses travaux sur l’élaboration de normes communes des activités sportives plus vertes et durables.

La conférence se déroulera en trois temps. Après avoir fait état des influences réciproques du sport et du dérèglement climatique, un deuxième temps d’échange permettra de passer en revue un ensemble d’idées inspirantes orientées vers une conception verte et durable de la pratique sportive – tant au niveau des grands événements sportifs internationaux, de la production et la vente d’articles et équipements sportifs, ou encore en lien avec les pratiques sportives en elles-mêmes. Une troisième séquence permettra enfin d’évoquer les perspectives européennes : quelles actions et politiques à l’échelle de l’Union européenne pour une pratique sportive durable et écoresponsable ?

Dernière mise à jour le 23 février 2022

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Amélie Oudéa-Castéra.
Accéder à l’espace presse

Le groupement d’intérêt public « Agence nationale du Sport » repose sur plusieurs principes d’action : La haute performance et le développement des pratiques sportives

http://www.agencedusport.fr/

Restons en Contact